Présidence de l’UMP : Bruno Le Maire craint un bug, un "incident technique" sur le vote électronique

Publié à 08h56, le 20 novembre 2014 , Modifié à 09h00, le 20 novembre 2014

Présidence de l’UMP : Bruno Le Maire craint un bug, un "incident technique" sur le vote électronique
Bruno Le Maire. © Maxppp.

Non, il n’y aura pas de départementalisation des résultats, comme le réclamaient Hervé Mariton et Bruno Le Maire – à l’inverse de Nicolas Sarkozy - pour éviter que l’élection pour la présidence de l’UMP ne soit entachée de soupçons de fraude.

De la fraude, Bruno Le Maire dit ne pas en avoir peur. Officiellement. Mais, ce que craint le député UMP de l’Eure, c’est un problème technique dû au vote électronique mis en place pour cette élection qui doit désigner le successeur de Jean-François Copé. Au Parisien de ce jeudi 20 novembre, Bruno Le Maire s’inquiète ainsi :

Je ne redoute pas la fraude, mais la surchauffe, l’incident technique.

Le risque ? Que des "petits malins", dixit Le Parisien, ne récupèrent les identifiants de militants. Car l’UMP n’a jamais organisé de vote électronique d'une telle ampleur. D’après le quotidien, la haute autorité du parti "assure avoir pris les devants en missionnant un expert informatique". Un expert qui, pendant dix jours, va "effectuer des tests de résistance, des ‘crash tests’".

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

>> Le duel Copé-Fillon : "j'en rêvais même la nuit", dixit Patrice Gélard

Du rab sur le Lab

PlusPlus