Quand Nicolas Sarkozy se fait l'arbitre d'un différend entre Nathalie Kosciusko-Morizet et François Fillon

Publié à 18h59, le 22 décembre 2014 , Modifié à 19h33, le 22 décembre 2014

Quand Nicolas Sarkozy se fait l'arbitre d'un différend entre Nathalie Kosciusko-Morizet et François Fillon
Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy et François Fillon © Montage Le Lab via AFP

NOT IN MY NAME - Il n'y a pas qu'entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez que les tensions font rage au sein de l'UMP nouvelle. La numéro 2 du parti a également quelques soucis avec François Fillon. Mais cette fois, pas d'histoires de centimètres, de bureaux ou de photos sur l'organigramme. Non, il s'agit là de postes et d'équilibres politiques, avec Nicolas Sarkozy  himself en guise d'arbitre

D'après Le Canard Enchaîné de mardi 23 décembre, NKM a tout simplement *oublié* les proches de François Fillon au moment de constituer la commission de réforme des statuts du parti. La vice-présidente de l'UMP a présenté une liste comportant une cinquantaine de noms pour ladite commission, en bureau politique le 16 décembre... mais sans y inclure personne du camp de l'ancien Premier ministre.

En pleine réunion, ce dernier "éructe et accuse [Nicolas Sarkozy] d'avoir inspiré cette vilenie" qui rompt les équilibres des courants au sein de la "famille", raconte Le Canard Enchaîné. Des équilibres que l'ancien chef de l'État a soigneusement essayé de respecter après des jours de tractations et de rendez-vous avec toutes les personnalités influentes de l'UMP.

"Alerté", le nouveau président de l'UMP prend son téléphone le lendemain et tente d'apaiser son probable concurrent pour la primaire de 2016. Voici ce qu'il lui a expliqué, toujours d'après l'hebdomadaire :

On va rajouter tous les noms que tu veux. C'est Nathalie qui a établi la liste. Moi, je n'étais au courant de rien. 

On ne connaît malheureusement pas la teneur de la conversation qui a dû avoir lieu ensuite entre NKM et Nicolas Sarkozy...

[Bonus Track]

Officiellement, il prend sur le ton de la blague les révélations, dans la presse, de sa rivalité avec NKM. En privé, Laurent Wauquiez se fend tout de même de quelques commentaires au sujet de la numéro 2 du parti. Toujours selon Le Canard Enchaîné, il voit en elle "une femme qui est dans le conflit permanent", comme il l'a expliqué à "ses amis".

Et cette histoire de photo placée juste quelques millimètres au-dessus de la sienne sur l'organigramme de l'UMP le tarabuste un peu. "Elle a demandé à figurer quelques millimètres au-dessus de moi", a-t-il encore assuré à ses proches. Avant de lancer cette remarque qui peut surprendre :

Alors que je fais au moins 15 centimètres de plus qu'elle.

Du rab sur le Lab

PlusPlus