Soutenir ou ne pas soutenir le gouvernement ? Telle est la question qui divise les écolos

Publié à 10h35, le 06 janvier 2015 , Modifié à 10h35, le 06 janvier 2015

Soutenir ou ne pas soutenir le gouvernement ? Telle est la question qui divise les écolos
Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé. © FRED DUFOUR / AFP

Sivens, Notre-Dame-des-Landes, Loi Macron et ses autocars, fermeture floue de Fesseinheim… Les sujets de discorde entre le gouvernement de Manuel Valls – dont la nomination à Matignon a provoqué le départ des ministres Duflot et Canfin - et les écolos ne manquent pas. Mais les sujets de division au sein même d’Europe Ecologie-Les Verts ne manquent pas non plus.

Dans la foulée de Jean-Vincent Placé, qui dit travailler au retour de Cécile Duflot au gouvernement, le coprésident du groupe parlementaire des verts à l’Assemblée, François de Rugy, a lui aussi plaidé pour un retour dans la majorité gouvernementale. Selon le député EELV de Nantes, il est "souhaitable" que les écologistes reviennent au gouvernement. "L'année de la conférence climat en France, l'année 2015, si on ne travaille pas ensemble, je ne sais pas quand on le fera", a-t-il ajouté.

Mais cette position est loin d’être partagée par l’ensemble du parti. Ainsi, pour le député des Français de l’étranger (d’Amérique du Sud principalement), Sergio Coronado, ceux qui soutiennent le gouvernement Valls ne sont pas majoritaires au sein d’EELV. Loin de là. Au Figaro de ce mardi 6 janvier, il affirme :

"

Il n’y a que Jean-Vincent Placé, les deux coprésidents du groupe à l’Assemblée et quelques autres écologistes pour croire et soutenir Hollande.

"

Secrétaire national adjoint d’EELV, David Cormand ne dit pas autre chose mais tient à minimiser les divisions. "En vérité, il n’y a pas beaucoup de divergences au sein du parti, assure-t-il. Il peut y avoir quelques différences d’appréciation tactiques, mais aucun écologiste ne soutient vraiment la ligne économique du gouvernement." Pas même Jean-Vincent Placé ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus