Bruno Le Maire reconnaît n’avoir pas réussi "à mettre ses tripes sur la table" lors du premier débat de la primaire

Publié à 08h52, le 16 octobre 2016 , Modifié à 08h57, le 16 octobre 2016

Bruno Le Maire reconnaît n’avoir pas réussi "à mettre ses tripes sur la table" lors du premier débat de la primaire
© Captures d'écran TF1.

Il a tenté un peu le tout pour le tout, se permettant même l'audace absolue d’être le seul candidat homme à ne pas porter de cravate. Mais Bruno Le Maire a raté son premier débat pour la primaire de la droite, selon la plupart des commentateurs et observateurs. Le chantre autoproclamé du "renouveau" n’a pas réussi à casser la baraque contrairement à François Fillon qui lui dispute la place de troisième homme dans les sondages.

Un échec relatif que l’intéressé finit par reconnaître sans peine. Dans les colonnes du JDD de ce dimanche 16 octobre, le député LR de l’Eure confie n’avoir pas réussi à se lâcher et renverser la table :

"

Je n’ai pas réussi à mettre mes tripes sur la table. Il faut lâcher tout ce que j’ai sur le cœur, tout ce que j’ai vu depuis quatre ans, ne pas vouloir rappeler mes mesures. C’est ça mon objectif désormais, je vais le faire.

"

Avec un programme ultra-détaillé de près de 1.000 pages et deux entraînements en forme de jeu de rôle avant le débat, Bruno Le Maire arrivait minutieusement préparé et voulait arriver et rester "cool".

Il avait pourtant bien débuté son débat, décochant la première flèche contre ses concurrents en lançant une punchline bien préparée pour se poser, physiquement sur le plateau du débat, comme l’incarnation du renouveau, son credo :

"

Si vous voulez tout continuer comme avant, vous avez tout ce qu’il vous faut sur ce plateau.

"

Bien lancé. Mal payé. Mais il aura l'occasion de se rattraper et de mettre ses tripes sur la table dès ce jeudi puisqu'il est l'invité de L'Emission politique, sur France 2. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus