Circulation alternée à Paris : face aux critiques de Hidalgo et Duflot, la riposte organisée de Royal

Publié à 11h02, le 20 mars 2015 , Modifié à 11h05, le 20 mars 2015

Circulation alternée à Paris : face aux critiques de Hidalgo et Duflot, la riposte organisée de Royal
© image AFP

#RIPOSTE - C'est officiel, depuis jeudi 19 mars, Ségolène Royal est devenue un troll certifié sur Twitter. Attaquée de toutes parts par la majorité parisienne à cause de son refus de mettre en place la circulation alternée dans la capitale en plein pic de pollution, la ministre de l'Ecologie rend coup pour coup sur le réseau social, en mentionnant les médias qui écrivent sur le sujet. Une pratique peu habituelle chez Ségolène Royal.

La riposte débute jeudi en fin d'après-midi lorsque le Lab et Libération racontent la colère d'Anne Hidalgo et des élus parisiens de la majorité. Ces derniers réclament depuis des jours la mise en place de la circulation alternée. La ministre y est opposée car le processus serait "non respectueux" pour ceux qui vivent en banlieue. Ségolène Royal se justifie donc dans plusieurs messages :

La riposte se poursuit ce 20 mars au matin, cette fois-ci en réponse à Cécile Duflot. La députée écolo de Paris juge sur Europe 1 que la ministre fait preuve "d'inconscience écologique" face à la pollution. Ce qui lui vaut une réponse en quasi-live de la ministre. Elle vise le bilan de la circonscription de la députée de Paris en matière de transport propre :

Europe1.fr la contacte aussitôt pour plus de précision. Ségolène Royal ne se retient pas :

Je n'ai jamais fait de l'écologie un enjeu de politique politicienne. Je sais bien qu'il y a des élections dans quelques jours, mais ce n'est pas une raison de perdre son sang froid.

Décidément très en forme, la ministre de l'Ecologie avait déjà renvoyée Anne Hidalgo à son propre bilan avec cette réplique cassante :

Il faut que la ville de Paris agisse de façon beaucoup plus déterminée. Parce qu’il y a beaucoup d’annonces et on ne voit pas beaucoup de changements.

A qui le tour ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus