Claude Bartolone et la "boussole" de Tariq Ramadan, article le plus lu de la semaine

Publié à 17h47, le 31 octobre 2015 , Modifié à 17h56, le 31 octobre 2015

Claude Bartolone et la "boussole" de Tariq Ramadan, article le plus lu de la semaine
© AFP

#TOPHEBDO - En ce samedi 31 octobre, il est possible que vous regardiez la finale de la Coupe du monde de rugby opposant la Nouvelle Zélande à l'Australie. Si c'est le cas, on vous dédicace ce Top Hebdo, à savoir les 5 articles les plus lus de la semaine sur le Lab. Si, au contraire, vous faites autre chose, Le Lab, pas bégueule, a décidé de vous le dédicacer quand même.

Et cette semaine, c'est la polémique autour de Claude Bartolone et la "boussole" Tariq Ramadan qui remporte ce classement. Mais ce n'est pas tout. 

#1 - C'est quoi cette histoire de boussole ?

C'est l'histoire d'une déclaration de Claude Bartone à Radio J qui met le feu à la campagne aux régionales en Île-de-France. En parlant du théoricien controversé Tariq Ramadan et en y associant le mot "boussole" dans la même phrase, le candidat PS dans la région a vu ses adversaires bondir dénonçant ses propos. Problème, Claude Bartolone n'a jamais dit que Tariq Ramadan était sa boussole. Alors qu'a-t-il dit exactement ?

[À LIRE ICI]

#2 - Kebab Gate

Robert Ménard part en lutte. L'ancien président de Reporters sans frontières a un nouvel ennemi : le kebab. Selon lui, le sandwich est le symbole d'une tradition autre que celle judéo-chrétienne. Et ça, il ne le veut pas. Alors, il annonce sa volonté d'interdire tout nouvelle ouverture de restaurants offrant des kebabs au menu. Un döneur de leçon quoi.

[À LIRE ICI

#3 - Qu'est-ce que je suis moderne

Manuel Valls a un certain goût pour la communication. Le Premier ministre est d'ailleurs attentif à chaque détail lors de ses sorties médiatiques. Et même lorsque c'est inattendu. Ainsi, répondant à un appel d'un des chroniqueurs de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste, Manuel Valls accepte finalement de déjeuner avec le présentateur de l'émission. Une leçon de #ComPol.  

[À LIRE ICI]

#4 - Si j'avais su...

Jean Roucas regrette. Lui qui a milité pour le Front national pendant deux ans annonce finalement que "c'est fini". Non pas que Jean Roucas ne soit contre les idées du parti ou rejette certaines personnes. Non, l'ancien humoriste regrette cette "erreur déontologique" qui lui a fermé la porte de certaines représentations en son nom, annulées car il soutenait le FN.

[À LIRE ICI]

#5 - Bon ok, on a voté pour moi

Mercredi 28 octobre, des eurodéputés accusaient Marine Le Pen de fraude lors d'une séance de vote au Parlement européen, à Strasbourg. Parmi eux, Manfred Weber, président du groupe PPE (droite et centre-droit). Le lendemain, la présidente du FN contre-attque en portant plainte contre les auteurs de ces accusations mais finit par reconnaître que oui, un député a bien voté pour elle au Parlement européen. Pratique interdite.

[À LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus