Dans les coulisses de la caravane de François Hollande à Dijon, jour 2

Publié à 10h48, le 12 mars 2013 , Modifié à 16h45, le 12 mars 2013

Dans les coulisses de la caravane de François Hollande à Dijon, jour 2
Photo Reuters

COULISSES - François Hollande poursuit ce mardi 12 mars sa visite à Dijon.

Au programme, après une première journée de visite marquée par des images d'exfiltrations musclées - qui ont complètement brouillé l'image d'un président qui se veut à l'écoute - puis son parallèle entre la courbe du chômage et un mur d'escalade et enfin ses vents face à des badauds taquins : une visite d'usine de pansements, un discours "aux forces vives", et deux rencontre avec des élus, avant un retour à Paris en train, si la neige le permet.

Une journée de reportage à suivre en direct sur Twitter avec @PaulLarrouturou.

[16h00] Où sont les femmes ?

Six personnes entourent le chef de l'Etat en tribune. Tous des hommes, comme vous pouvez le voir sur cette photo :

[16h05] Une "charge" nationale

Edit: François Hollande parlait en fait d'une "charge nationale", et non pas d'une "tâche nationale", lorsqu'il évoquait les blaireaux en tribune. Comme vous pouvez le constater sur cette vidéo, isolée par FrancetvInfo:

[15h20] La petite blague du président

Fidèle à sa réputation, François Hollande a laissé échapper un trait d'humour alors qu'il abordait le problème de la tuberculose bovine. Extrait :

Hollande :"On m'a alerté lors de ce déplacement sur la tuberculose bovine"
Dans la salle:"Et les blaireaux?"
Hollande:"Et les blaireaux aussi ! Mais il n'y a pas qu'ici... c'est une tâche nationale".

"Rires dans toute la salle, ici à Sombernon", nous précise Paul Larrouturou.

[14h38] En attendant Hollande...

Alors que François Hollande doit arriver à Sombernon pour une rencontre avec des élus locaux, des militants contre le mariage pour les couples homosexuels font le pied de grue dans le froid :

[13h25] Le point Velleda

Sur une photo tweetée par Paul Larrouturou, on aperçoit le programme de la journée selon les communicants de l'Elysée. Sont inscrites aux feutres de couleur les "séquences"à venir. Notamment une rencontre avec les élus du pays de l'Auxois-Morvan, à 14h30 :

[12h30] Selon les informations du Lab, la SNCF fait savoir à l'Elysée que le Président pourra bien rentrer à Paris comme prévu, malgré les intempéries. Petite précision :

Le train du retour du Président est maintenu malgré la neige. C'est juste que le TGV roulera à vitesse normale.

Normal, vous avez dit normal ?

[12h09] Et Hollande cita Roosevelt

[12h05] Le Président manie la rime pour parler des "blocages" français :

[11h10] Et la neige s'invita à Dijon ...

Oui, François Hollande, en déplacement, a un avis sur tout. Même sur la neige : 

Cris à la cantonade dans la majestueuse salle de presse de la mairie de #Dijon : "le président a fait un son sur la neige". #VoilaVoila

— Paul Larrouturou (@PaulLarrouturou) 12 mars 2013

[11 heures] François Hollande, avec une bonne vingtaine de minutes de retard, va s'adresser aux "forces vives" de la Côte d'Or. 

De ce discours, il ne faut pas attendre trop de nouveautés, raconte bien volontiers un conseiller du chef de l'Etat. Qui explique, du coup : 

Aucune annonce à attendre du discours de #Hollande dans quelques secondes à #Dijon.Un conseiller:"On va répéter toujours les mêmes choses".

— Paul Larrouturou (@PaulLarrouturou) 12 mars 2013

[10 heures] Les journalistes "poolés" pour couvrir la visite présidentielle dans les laboratoires URGO racontent à leurs petits camarades restés dans la majestueuse salle de presse de la mairie de Dijon que François Hollande n'a, encore une fois, pas resisté au plaisir d'un bon mot. En l'occurence, une métphore de la bobologie, pour comparer la santé économique respective de la France et de l'Allemagne.

Camille Langlade, journaliste à Europe 1, tweete ainsi : 

Hollande dans une usine de pansement URGO à Dijon : "Les Allemands sont en train de cicatriser beaucoup vite que nous"..1/2

— Camille Langlade (@CamilleLanglade) 12 mars 2013

"..ce qui explique le différentiel de croissance entre nous en ce moment"#CoucouAngela 2/2

— Camille Langlade (@CamilleLanglade) 12 mars 2013

[9 heures] La caravane s'inquiète de l'incidence des flocons sur le train du retour :

Ce matin, au petit déjeuner, la caravane présidentielle s'interroge : va-t-elle pouvoir remonter à Paris malgré l'alerte neigeuse ? #Dijon

— Paul Larrouturou (@PaulLarrouturou) 12 mars 2013

Mais l'Elysée, en contact avec la direction de la SNCF, assure que le train de François Hollande vers 17H30 puis celui des journalistes vers 19H30 ne seront, à priori, pas bloqués.

Pour l'instant, le train du retour #Dijon> Paris cette aprèm et celui de sa caravane sont maintenus, malgré la neige. (Source Élysée)

— Paul Larrouturou (@PaulLarrouturou) 12 mars 2013

Du rab sur le Lab

PlusPlus