François Fillon prédit "une catastrophe économique et sociale"

Publié à 20h46, le 03 juillet 2012 , Modifié à 06h52, le 04 juillet 2012

François Fillon prédit "une catastrophe économique et sociale"
François Fillon sur le plateau du Grand Journal, sur Canal Plus, mardi 3 juillet.

APOCALYPSE - La France va à la "catastrophe économique et sociale" si les mesures annoncées par Jean-Marc Ayrault dans son discours de politique générale sont appliquées.

C'est la sombre prédiction de François Fillon, mardi 3 juillet, sur Canal Plus.

  1. "Une catastrophe économique et sociale à venir"

    "

    On a assisté en direct cet après-midi à l'annonce d'une catastropheéconomique et sociale à venir.

    "

    a redouté l'ancien Premier ministre François Fillon, sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus.

    Le député UMP de Paris a poursuivi :

    "

    On est en France et en Europe dans une situation économique déjà extrêmement fragile, on est sur une pente glissante et c'est le moment que le gouvernement choisit pour, grosso modo, ne pas baisser la dépense publique.

    "

    Le candidat déclaré à la présidence de l'UMP a ensuite déploré 

    > "le nombre de fonctionnaires ne baissera pas"

    > une "hausse du coup du travail dans un pays qui a déjà un record et qui a en gros 10% de coût du travail supplémentaire par rapport à l'Allemagne"

    > un "matraquage fiscal sur les entreprises".

    avant de conclure : 

    "

    Ces trois mesures-là, si elles sont mises en oeuvre, je le dis sans plaisir, avec gravité, conduisent à une diminution de l'activité économique immanquablement. 

    "

    A lire aussi sur Le Lab :

     Jean-Marc Ayrault récite les 60 engagement de campagne de François Hollande

    > [Document] Le discours de 22 pages en intégralité.

    > [Replay] Le discours commenté en LIVE par les députés sur les réseaux sociaux.

    >  [Archives] Les Grand'O des prédécesseurs de Jean-Marc Ayrault

    > Ceux qui avaient menacé de ne pas voter la confiance

    > Une confiance votée par le parlement à une large majorité

Du rab sur le Lab

PlusPlus