François Sauvadet (UDI) démissionne (finalement) de l’Assemblée nationale

Publié à 12h50, le 17 août 2016 , Modifié à 14h40, le 17 août 2016

François Sauvadet (UDI) démissionne (finalement) de l’Assemblée nationale
François Sauvadet. © AFP

THIS IS THE END - Il s’était engagé, qu’il soit ou non élu président de région, à démissionner de l’Assemblée nationale pour respecter la loi sur le non-cumul des mandats. Et ce, même si une partie de la droite (mais aussi de la gauche) veut revenir sur cette loi. Alors, avec quelques mois de retard sur le délai qu’il avait annoncé, le centriste de l’UDI François Sauvadet a démissionné de son mandat de député qu’il occupait depuis 1993. C’est ce qu’il annonce dans une lettre datée du 9 août pour une démission qui sera effective à compter du 17 août.

"J’ai pris la décision de rester président du Conseil départemental de la Côte-d’Or et de siéger au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté", écrit celui qui a présidé le groupe Nouveau Centre du Palais Bourbon de 2007 à 2011, date de son entrée au gouvernement Fillon comme ministre de la Fonction publique.

"Je quitterai mes fonctions parlementaires dès janvier", assurait-il en septembre 2015, juste avant les élections régionales. Il le fait donc avec quelques mois de retard, ayant, comme d’autres (Hervé Morin ou Christian Estrosi), attendu que les recours soient examinés et l’élection régionale définitivement validée. Il écrit :

"

Le conseil d’Etat s’étant prononcé et ayant reconnu les élections, je dois prendre mes responsabilités.

"

En démissionnant cet été de l’Assemblée nationale, François Sauvadet empêche une élection partielle de se dérouler puisque son départ s’effectue à moins d’un an de la prochaine échéance législative.

Du rab sur le Lab

PlusPlus