L'argument de NKM pour tuer la contestation de Marie-Claire Carrère Gée, dissidente UMP dans le 14e arrondissement

Publié à 12h32, le 26 août 2013 , Modifié à 12h53, le 26 août 2013

L'argument de NKM pour tuer la contestation de Marie-Claire Carrère Gée, dissidente UMP dans le 14e arrondissement

C'est par l'autorité - et les petites piques - que Nathalie Kosciusko-Morizet tente de calmer les mouvements de contestation contre elle à Paris. En cause, la guerre que lui mène Marie-Claire Carrère Gée, représentante de l'UMP dans le 14e arrondissement et bien installée pour être tête de liste en 2014. Jusqu'à ce que NKM s'y établisse.

Vendredi 23 août, celle qui a décidé de présenter une candidature dissidente face à NKM, publie une lettre ouverte dans laquelle elle accuse la gagnante des primaires de s'être "parachutée en mode barbouze" :

Dans la mafia, tuer quelqu'un qu'on vient d'embrasser, ça s'appelle le baiser de la mort. Dans ton cas,je parlerais plutôt du baiser de la "tueuse", [des propos que Le Lab rapportait ici] comme tu es fière de te définir avec cynisme.

C'est donc sur un mode barbouze que tu as décidé de te parachuter dans le 14e arrondissement de Paris, avec un pistolet braqué sur ma tempe, ignorant les élus et méprisant les militants, tous placés devant le fait accompli.

Ecartez-vous, je suis NKM. Je serai tête de liste. Et, s'il vous plaît, souriez, vous êtes filmés.

Cette ancienne secrétaire générale adjointe à l'Elysée sous Jacques Chirac renouvelle également à NKM sa proposition de "l'accueillir avec plaisir sur sa liste", mais pas en première position.

La candidate de la droite à Paris ne semble cependant pas très effrayée par cette rébellion. Invitée de RTL ce 26 août, elle balaye ce problème d'un "soyons sérieux". Et fait comprendre en substance que, si ses résultats électoraux avaient été moins nazes, Marie-Claire Carrère Gée n'en serait pas là :

Soyons sérieux, si la stratégie avait été parfaite dans tous les arrondissements, qu’il n’y avait aucun problème, les Parisiens ne m’auraient pas choisie à la primaire pour conduire l’alternance.

S'il n'y avait rien à changer, si on pouvait reconduire tous les candidats dont certains ont perdu par le passé, avec les scores que l’on sait … le score dans le 14e m’amène à penser qu’il faut un changement de stratégie.

J’ai proposé ce changement. Je le proposerai probablement dans d’autres arrondissements. Je pense que c’est de ma responsabilité de proposer aux Parisiennes et aux Parisiens le renouveau à Paris.

Lors des dernières élections municipales en 2008, Marie-Claire Carrère Gée avait réuni 28.1% des voix au second tour contre 57.4% pour la liste d'union de la gauche (PS, écolos, PC, MRC et PRG) et 14.5% pour le MoDem.

Les deux femmes n'en sont pas à leur premier affrontement par médias interposés. En juillet, et face aux accusations répétées de parachutage, NKM avait pris soin de souligner que son adversaire elle-même avait voulu être candidate "à Chartres et à Coulommiers" par le passé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus