Pourquoi le rapporteur de la loi "mariage pour tous" refuse d'auditionner Frigide Barjot

Publié à 21h42, le 04 mars 2013 , Modifié à 11h18, le 05 mars 2013

Pourquoi le rapporteur de la loi "mariage pour tous" refuse d'auditionner Frigide Barjot
Frigide Barot, porte parole du collectif La Manif Pour Tous, le 15 février. (MaxPPP)

BIM - "La Manif pour tous", le collectif d'opposants au mariage homosexuel a reçu une lettre du sénateur socialiste de la Haute-Saône et rapporteur de la loi Taubira, Jean-Pierre Michel, justifiant son refus de les auditionner.

Avant le vote au Sénat début avril, la commission des lois reçoit en effet associations, professeurs, médecins et représentants des cultes pour avis.

Selon ce document diffusé sur twitter par le collectif des opposants au mariage homo, le vice-président de la commission des lois, qui a ensuite attesté de l'authenticité du document sur twitter, justifie sa volonté de ne pas les recevoir en quatre points.

Un problème d'agenda : "le planning est tout simplement surchargé, aucun créneau ne peut être affecté à votre organisation".

Un rejet pur et simple. "Je suis extrêmemement reservé vis-à-vis de votre collectif" peut-on lire sur ce document : 

Mon point de vue est clair, vous représentez la pire des homophobies qui est. [...] Vous êtes dans le déni d'homophobie comme d'autres sont dans le déni du racisme.

Un argument financier et religieux, ensuite. Jean-Pierre Michel écrit : "En tant que catholique, j'estime que les sommes dépensées pour l'organisation de vos événements [...] auraient largement pu être données à des organisations solidaires proches de l'Église catholique".

Enfin, Jean-Pierre Michel refuse de les recevoir car il se dit "choqué" par les propos des anti mariage homo. Et de citer la comparaison entre François Hollande et Adolf Hitler, dans la bouche de Xavier Bongibault, l'un des porte-parole de la manifesation du 13 janvier.

[Edit 5 mars] Joint par Le Lab, le rapporteur de la loi sur le mariage homosexuel souligne qu'à ses yeux, le collectif de "La Manif pour tous" ne "représente rien". Inutile donc de les entendre :

Ils ne se sont créés qu'en opposition au mariage pour tous, pour faire un buzz médiatique.

La Commission a auditionné beaucoup d'autres associations opposées au projet [comme l'UNAF, Familles de France ou la CNAFC, ndlr]. A la différence de la Manif pour tous, elles font autre chose le reste du temps.

Considérant que Frigide Barjot et ses acolytes démontrent une réelle "homophobie" en "refusant l'égalité des droits", Jean-Pierre Michel rappelle que l'Assemblée nationale n'a pas non plus souhaité les auditionner.

Quid de François Hollande qui, lui, avait accepté de recevoir une délégation ?

François Hollande est le président de tous les Français.

Moi, en tant que rapporteur du texte au nom du groupe socialiste, je n'ai pas la même obligation.

La lettre  : 

Edit : ajout de l'échange sur Twitter entre Jean-Pierre Michel et Le Lab.

Du rab sur le Lab

PlusPlus