Le maire UMP qui veut interdire l'islam en France, sujet le plus lu de la semaine

Publié à 18h03, le 16 mai 2015 , Modifié à 18h03, le 16 mai 2015

Le maire UMP qui veut interdire l'islam en France, sujet le plus lu de la semaine
© Montage via AFP et captures d'écran Twitter

#TOPHEBDO – Ne vous mentez plus : parmi les activités du week-end, découvrir le Top Hebdo du Lab est très clairement l'une des plus réjouissantes. Et, comme la vie est bien faite, c'est aujourd'hui qu'on vous donne le classement des articles les plus lus cette semaine sur le Lab.

Une semaine marquée par la proposition un chouïa provoc' du maire UMP de Venelles. Mais ce n'est pas tout…

#1 Un maire UMP veut interdire l'islam en France



Au moins Robert Chardon, maire UMP de Venelles, dans les Bouches-du-Rhone, a le mérite d'être clair. Jeudi 14 mai, sur Twitter, il a tout simplement émis l'idée d'interdire l'islam en France. Il a écrit :

"

Il faut interdire le culte musulman en France.

 

"

Contacté par le Lab, Robert Chardon a maintenu ses propos, bien qu'il soit conscient qu'ils "vont plus loin" que ceux de son camp.

Le lendemain, le député UMP Christian Estrosi a annoncé que le maire de Venelles avait été suspendu de l'UMP et qu'une procédure d'exclusion était en cours. Robert Chardon a de son côté été hospitalisé, une demande formulée par "un tiers compte tenu de l'incohérence de ses propos", a souligné l'AFP.

[À LIRE ICI

#2 Les mystères autour de l'emprisonnement (ou pas) de l'ex-mari de Taubira



Dans une biographie consacrée à la garde des Sceaux en librairie le 15 mai (éditions Plon), la journaliste Caroline Vigoureux révèle un goût certain de Christiane Taubira pour les récits épiques et romantiques, quitte à s'arranger parfois avec la réalité.

Souvent, la ministre raconte que son mari a été emprisonné un an et demi. Une information que l'on retrouve dans de nombreux articles consacrés à son histoire. Problème, interrogé par la journaliste, le premier concerné est catégorique :

"

Je n'ai jamais été arrêté, je n'ai jamais fait de prison.

 

"

[À LIRE ICI

#3 L'énorme coup de gueule de Rachida Dati



Sur iTÉLÉ jeudi 14 mai, Rachida Dati est furieuse. Et le mot est faible. Colère pure. Hors d'elle, l'eurodéputée UMP dénonce "une cabale politique" à son encontre, orchestrée notamment par "l'entourage de Nicolas Sarkozy" qui veut "l'abattre".

De quoi est-il question ? Comme l'a révélé Le Point mercredi, la Cour des Comptes a rendu une décision par laquelle elle invalide près de 9.000 euros de factures de frais de réception et de représentation liés au ministère de la Justice lorsque Rachida Dati l'occupait.

[À LIRE ICI

#4 Najat Vallaud-Belkacem s'énerve contre les réseaux sociaux



Najat Vallaud-Belkacem aime bien les rezosocio. Plus de 340.000 abonnés Twitter, 168.000 fans de sa page Facebook, la ministre de l'Éducation nationale fait partie des ministres les plus présents sur les internets. Ce qui n'est pas toujours pour lui plaire.

Dans le magazine GQ du mois de juin 2015, elle évoque le poids des réseaux sociaux dans la vie politique. Et surtout comment la parole publique est, selon elle, détournée de son sens premier. Dénonçant une "tweetisation du débat public", elle dit :

"

Chaque propos est désormais résumé, tronqué, caricaturé de sorte que la critique est facile.

 

"

[À LIRE ICI

#5 Le tweet fail du compte de Sarkozy sur un livre de Victor Hugo 



Après avoir "karchérisé" La Princesse de Clèves, l’ancien chef de l’Etat a commis une boulette sur Twitter sur un ouvrage de Victor Hugo. Alors que le compte twitter du président de l’UMP faisait un "live" de son meeting en Seine-Saint-Denis, lundi 11 mai, une erreur est apparue. Citant le célèbre auteur, Nicolas Sarkozy évoque "ce magnifique livre" qu’est, d’après son compte Twitter, 1793.

Sauf que 1793 n’est pas un livre de Victor Hugo. Le roman, le dernier de Victor Hugo, s'intitule en fait Quatrevingt-treize. Une erreur qui a provoqué la risée des Internets

[À LIRE ICI

Du rab sur le Lab

PlusPlus