Le spectacle des questions au gouvernement du 8 octobre

Publié à 15h19, le 08 octobre 2013 , Modifié à 16h08, le 08 octobre 2013

Le spectacle des questions au gouvernement du 8 octobre

#QAG - Pour la reprise de la session ordinaire, les questions d'actualité des députés au gouvernement repassent au rythme de deux séances hebdomadaires, le mardi et le mercredi.

Le Lab vous propose ses morceaux choisis de cette séance du 1er octobre.

> La "vision parisienne" de la droite sur l'égalité des territoires, selon Cécile Duflot

Cécile Duflot est ministre du Logement et de l'Egalité des territoires. Mais selon le député UDI Yannick Favennec, elle est surtout ministre de "la prétendue égalité des territoires". Le député accuse la ministre de mépriser les zones rurales du pays. Cécile Duflot n'apprécie pas *du tout* cette accusation.

Voilà ce qu'elle lui répond :

C'est bien mal considérer les territoires ruraux que de les rendre otages d'une intervention qui comme celle que vous venez de faire est très méprisante vis a vis de ceux et de celles qui pendant 10 ans ont souffert les premiers du départ d'un fonctionnaire sur deux dans la gendarmerie, et de la fermeture des écoles rurales.

De la fermeture des trésors publics. D'une gestion sans conséquent sur les territoires dont certains ont vu partir une maternité, une caserne et une gendarmerie parfois sur les mêmes années. Vous avez meurtri une partie des territoires par une vision extrêmement parisienne de l'aménagement du territoire.

> La députée UMP Claude Greff assure que Laurent Fabius dort pendant les questions au gouvernement

Portable (ou tablette) en main, Claude Greff assure au Lab sur Twitter que le ministre des Affaires étrangères dort pendant les questions au gouvernement.

Un député s'adresse alors à lui pour lui poser une question. Claude Greff est rassurée :

Sur les images diffusées par France 3, Laurent Fabius a les yeux ouverts. Quoiqu'un peu lourds...

> Cahuzac, encore et encore :

L'affaire Cahuzac, c'est son dada. Daniel Fasquelle avait notamment live-tweeté l'audition de l'ancien ministre à l'Assemblée. Mais selon lui, les conclusions rendues par la commission d'enquête sont décevantes. Une "mascarade" selon l'opposition.

Daniel Fasquelle s'adresse à Jean-Marc Ayrault et assure que "le groupe UMP refuse avec force de cautionner une commission d'enquête qui n'est en réalité qu'un simulacre et qui déshonnore notre Parlement".

C'est Alain Vidalies, ministre des Relations avec le Parlement qui lui répond. Il assure que l'UMP, lorsqu'elle était au pouvoir, refusait systématiquement les commissions d'enquête, et qu'elle n'a donc aucune leçon à donner sur ce sujet :

Une commission d'enquête parlementaire sur la question du fonctionnement des pouvoirs publics, cela marque une rupture profonde avec les pratiques du précédent gouvernement. [...]

Je conçois que cela provoque chez vous un certain traumatisme.

Une réponse qui fait bien rire le député UMP :

> Philippe Cochet et l'histoire de la vieille dame aux impôts :

Philippe Cochet, député UMP, a une petite histoire à raconter à Jean-Marc Ayrault. L'histoire d'une vieille dame qu'il raconte en tribune à l'Assemblée :

Permettez moi de vous citer un cas de cette colère froide. Nous allons fêter dans ma ville une nouvelle centenaire. Par contre elle vient de recevoir un cadeau de votre part, sa première feuille d'impôts sur le revenu. Vous aurez beau dire que ce n'est pas de votre faute, plus personne ne vous croit. Cette centenaire va payer un privilège d'une première dans la cinquième République. Le recrutement d'une assistante de communication pour votre épouse.

Philippe Cochet fait ici référence au recrutement par Matignon d'une chargée de mission pour Brigitte Ayrault.

Ce sera Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, qui lui répondra et l'accusera de faire des amalgames. Mais ce qui énerve le plus Pierre Moscovici, c'est le fait que l'UMP s'adresse la plupart du temps à Jean-Marc Ayrault et pas à ses ministres :

Vous savez très bien, et ça a toujours été le cas ici, que c'est le gouvernement qui choisit celui qui répond aux questions et de surcroit, vous adressez toujours vos questions au Premier ministre alors qu'en effet, il y a un gouvernement qui est une équipe avec des compétences dans divers secteurs.

Philippe Cochet a semble-t-il beaucoup agacé ses collègues socialistes, qui réagissent sur Twitter :

Philippe Cochet en remet une couche par la suite. Interrogé en marge de ces Questions au gouvernement, le député UMP assure que c'est "la première fois dans la cinquième République qu'un Premier ministre prend une chargée de communication pour son conjoint". Sauf que. Ce n'est pas exactement une chargée de communication qu'a recrutée Brigitte Ayrault, mais une chargée de mission, qui sera notamment chargée de questions logistiques.

Du rab sur le Lab

PlusPlus