L'échange tendu entre Jany Le Pen et Marine Le Pen la veille de l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN

Publié à 19h55, le 09 septembre 2015 , Modifié à 06h37, le 10 septembre 2015

L'échange tendu entre Jany Le Pen et Marine Le Pen la veille de l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN
Jany Le Pen © LOIC VENANCE / AFP

"C'est un combattant, un 'menhir' difficile à détruire. Il ne va pas rester dans un fauteuil." Ainsi parlait, au Lab samedi 5 septembre, Jany Le Pen à propos de Jean-Marie Le Pen. Les octogénaires partagent leur vie depuis 1991. 24 années de mariage pas forcément calmes lorsque l'un des deux époux est le président du Front national. Cela n'est pas plus calme depuis que le patriarche est en guerre ouverte avec sa présidente de fille.  

Jany Le Pen le reconnaît, dans Paris-Match ce jeudi 10 septembre : elle a eu "un comportement affectueux mais pas maternel" avec les filles Le Pen. Mais lorsque l'une d'elles semble pousser le bouchon un peu trop loin vis-à-vis du fondateur du FN, elle prend les devants.

Dans Paris-Match, elle dit avoir essayé "une fois" de faire la médiation entre Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen. C'était le 19 août, soit la veille du bureau exécutif qui a voté l'exclusion du "Menhir" du FN. "À l'aéroport de Nice, j'ai regardé Jean-Marie qui, dans la salle d'attente, ne disait rien. Saisie d'une impulsion, j'ai pris mon téléphone et laissé un message à Marine : 'Si tu voyais ton père, tu serais bouleversée'", débute Jany Le Pen.

Elle ajoute :

"

En sortant de l'avion, j'ai lu sa réponse : un SMS d'insultes, d'une violence folle, au ton ordurier. Cette haine ! Elle a des comptes à régler avec son père, à qui elle doit pourtant tout.

"

Contactée par Le Lab, Marine Le Pen ne semble pas prête à ouvrir un nouveau front médiatique contre son père.

Par SMS, elle explique :

"

La réalité est en effet radicalement différente mais relève de la vie privée et MOI j'ai un peu de pudeur.

 

"

De la "pudeur" et certainement un peu de sens politique. Après avoir laissé planer le doute, Jean-Marie Le Pen a finalement renoncé à se rendre à l'université d'été du FN, samedi 5 et dimanche 6 septembre, à Marseille. Une victoire symbolique pour l'actuelle présidente frontiste. 

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Jean-Marie Le Pen renonce à se rendre à l'université d'été du FN

Jean-Marie Le Pen annonce la création du mouvement "Bleu Blanc Rouge"

Marine Le Pen n'écarte pas l'hypothèse d'un Jean-Marie Le Pen président d'honneur du FN jusqu'en 2017

Du rab sur le Lab

PlusPlus