Louis Aliot et Florian Philippot parlent de "désaccords irréconciliables" et de "rupture définitive" avec Jean-Marie Le Pen

Publié à 09h34, le 08 avril 2015 , Modifié à 10h31, le 08 avril 2015

Louis Aliot et Florian Philippot parlent de "désaccords irréconciliables" et de "rupture définitive" avec Jean-Marie Le Pen
Louis Aliot et Jean-Marie Le Pen le 1er mai 2014. © AFP / Pierre Andrieu

Dédiabolisation épisode 52 - Après l'entretien de Jean-Marie Le Pen au journal d'extrême droite Rivarol - entretien dans lequel le président d'honneur du FN réhabilite le maréchal Pétain et dézingue Florian Philippot - plusieurs membres du parti se sont (une nouvelle fois) désolidarisés du père de Marine Le Pen. C'est le cas de Louis Aliot et de Florian Philippot ce 8 avril au matin.

Sur Twitter, l'eurodéputé, vice-président du FN et compagnon de la présidente, parle de "désaccords politiques désormais irréconciliables" :

Dans la foulée, et de manière coordonnée, Florian Philippot a également tweeté sous l'angle de la "rupture totale et définitive" :

 

L'opération désolidarisation / dédiabolisation avait déjà commencé après l'interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV le 2 avril. L'eurodéputé y avait répété que les chambres à gaz étaient "un point de détail" de l'Histoire de la Seconde Guerre mondiale. Marine Le Pen s'était alors dit en "en désaccord sur le fond et sur la forme" avec son père et les représentants du parti avaient tous pris soin de mettre le plus possible à distance leur président d'honneur dans leurs interventions médias.

Derrière ces déclarations successives, c'est également la candidature de Jean-Marie Le Pen pour la présidence de la région PACA qui est en jeu, Marine Le Pen ne désirant plus le voir concourir pour cette élection. Elle a déclaré ce 8 avril au Monde à propos de son père :

 

Jean-Marie Le Pen est dans une spirale entre la terre brûlée et le suicide politique. Son  but est de me nuire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus