Marion Maréchal ressort un vieux communiqué de Jean-Marie Le Pen pour expliquer pourquoi il ne peut pas se présenter aux régionales

Publié à 08h44, le 21 juillet 2015 , Modifié à 08h48, le 21 juillet 2015

Marion Maréchal ressort un vieux communiqué de Jean-Marie Le Pen pour expliquer pourquoi il ne peut pas se présenter aux régionales
Marion Maréchal - Le Pen © AFP

ARCHIVE – L'idée, d'abord saugrenue, prend forme : et si Jean-Marie Le Pen cédait aux sirènes de certains frontistes et menait une liste dissidente aux régionales en PACA face à Marion Maréchal – Le Pen ? Lundi 20 juillet, le fondateur du FN a fait comme s'il pensait. Sérieusement.

Cette possibilité de voir le fondateur du FN se présenter contre elle semble énerver un peu la députée du Vaucluse. Ce mardi 21 juillet, sur France Info, Marion Maréchal – Le Pen répète qu'elle "ne peut pas croire" qu'il fera ça. Et pour en être sûre, elle dégaine l'arme ultime : un communiqué de Jean-Marie Le Pen daté du 13 avril, soit quelques jours après ses interviews à BFMTV et Rivarol qui ont mené à sa suspension – annulée depuis – du parti qu'il a créé.

Elle dit :

"

J'ai encore moi ses paroles, il y a quelques mois de cela, notamment dans son communiqué de presse lorsqu'il soutenait ma candidature, qui était pourtant sans équivoque. Il disait, j'ai les mots sous les yeux : 'Je demande, dans l’intérêt supérieur de la France, de soutenir la candidature de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse'. Et il ajoute : 'Je ne ferai rien qui puisse compromettre la fragile espérance de survie de la France que représente le Front National avec ses forces et ses faiblesses'. Donc dans ces conditions, je sais que Jean-Marie Le Pen est un homme de parole. Donc je suis sûre qu'il ne reviendra pas sur ses paroles.

 

"

Si Marion Maréchal – Le Pen se dit "un peu surprise" et assure qu'elle ne sait pas quelles sont les "intentions réelles" de Jean-Marie Le Pen, elle a donc déjà trouvé un argument tout à  fait pratique. Un argument qu'elle a amené avec elle dans les couloirs de la Maison de la radio, donc. 

Mais cela suffira-t-il ? Après tout, le "Menhir" s'est déjà lui-même contredit, et notamment au sujet de sa petite-fille. Après avoir longtemps vanté ses qualités, Jean-Marie Le Pen a début juillet, estimé que, tout compte fait, Marion Maréchal – Le Pen était "quand même très jeune" pour diriger une région telle que PACA… Mi-avril, il disait pourtant qu'elle serait "certainement la meilleure" tête de liste FN pour la région. La meilleure après lui. 

 

 

À LIRE SUR LE LAB :

> 1er mai du FN : Jean-Marie Le Pen nie toute "provocation" et estime sa fille responsable de la polémique

Gilbert Collard sur Jean-Marie Le Pen : "il est sous tente à oxygène médiatique"

Jean-Marie Le Pen dément être interdit de séjour dans sa maison natale de La Trinité

Du rab sur le Lab

PlusPlus