Noël Mamère quitte Europe écologie-Les Verts qu'il "ne reconnait pas"

Publié à 07h31, le 25 septembre 2013 , Modifié à 07h51, le 25 septembre 2013

Noël Mamère quitte Europe écologie-Les Verts qu'il "ne reconnait pas"
(Maxppp)

Voilà, c'est fini. Après plusieurs coups de gueule pour demander à ses camarade écologistes de quitter le gouvernement, Noël Mamère annonce au Monde ce 25 septembre qu'il quitte le parti, après quinze ans chez les Verts :

"

J'ai décidé de quitter EELV parce que je ne reconnais pas le parti que j'ai représenté à la présidentielle en 2002.

Notre parti ne produit plus rien : il est prisonnier de ses calculs et de ses clans. Nous sommes devenus un syndicat d'élus.

J'ai l'impression d'un sur-place qui nuit au rôle que nous pouvons jouer dans la société.

"

Bien décidé à quitter son mandat de député en juin 2014 pour se représenter à la mairie de Bègle sans cumuler les mandats, Noël Mamère estime pouvoir le faire "sans étiquette". En attendant, il souhaite rester dans le groupe écologiste à l'Assemblée.

L'élu faisait monter la pression depuis plusieurs jours, notamment après la conférence environnementale du 22 septembre, dénonçant une "transition écologique version Medef et FNSEA" et une "capitulation devant les lobbys". Il a demandé à Cécile Duflot et Pascal Canfin de quitter le gouvernement et aux parlementaires écologistes de ne pas voter le budget 2014.

Mardi, Noël Mamère a confié à L'Internaute que "les esprits critiques à EELV" appelaient les dirigeants comme Cécile Duflot "La Firme", avant de le répéter au Monde ce mercredi :

"

Ceux qui aujourd'hui détiennent le pouvoir au sein d'EELV. Et ceux qui finalement en font le destin, nomment et révoquent ceux qui sont à leurs ordres.

"

Le député-maire a notamment très mal vécu l'éviction indirecte de Pascal Durand, le secrétaire national du parti qui a renoncé à se présenter lors du prochain congrès EELV à la fin de l'année. Il explique au Monde :

"

La manière dont il a été traité est humiliante. Ça me choque et je n'aime pas ces méthodes. Pascal n'était qu'un patron par procuration.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus