Pour Dati: "Hortefeux a besoin de créer une amicale des anciens pour exister"

Publié à 08h33, le 06 juillet 2012 , Modifié à 09h43, le 06 juillet 2012

Pour Dati: "Hortefeux a besoin de créer une amicale des anciens pour exister"
Rachida Dati sur i>TELE le 6 juillet 2012 (Capture d'écran)

Nouvelle cible dans la guerre de Rachida Dati contre les éléphants de droite: Brice Hortefeux. Invitée de i>TELE ce 6 juillet, l'ex-Garde des Sceaux a critiqué son ancien collègue: "Comme Monsieur Hortefeux qui a besoin d’exister en créant une amicale des anciens, il ne faut pas se servir des militants et de la politique pour exister." 

Le même jour, dans une interview au Figaro, Brice Hortefeux a estimé que les trois candidatures Copé, Fillon et Juppé suffisaient pour la présidence de l'UMP. Trois "barons de la droite" contre qui Rachida Dati a sonné la charge.

  1. "Ils n'ont pas revu un électeur depuis très longtemps"

    Sur I>TELE

    "

    Comme Monsieur Hortefeux qui a besoin d’exister en créant une amicale des anciens, il ne faut pas se servir des militants et de la politique pour exister ou pour se trouver un point de chute.

    Ils sont, pour la plupart, des gens qui n’ont pas revu un électeur depuis très longtemps. 

    "

    Rachida Dati estime que le président de l'association des Amis de Nicolas Sarkozy n'en a pris la tête que pour "exister" sur la scène politique, et la rebaptise "amicale des anciens".

    Elle n'a pas apprécié l'interview donnée par l'ancien ministre au Figaro ce 6 juillet. Il y affirme que "la multiplication hasardeuse des candidatures ne doit pas la rendre comique" et privilégie trois ténors: Jean-François Copé, François Fillon et Alain Juppé.

    Insupportable pour l'eurodéputée qui, justement, plaide pour un renouvellement du choix à l'UMP. Le 3 juillet, elle signait une tribune dans Le Monde pour demander la fin des "barons de la droite", "dont la seule légitimité est souvent un concours de circonstance". Selon elle, Brice Hortefeux ne vaut pas mieux en défendant ces candidats qui ne se frottent pas au "peuple". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus