Pourquoi Pierre Moscovici est surnommé "Monsieur Flore" dans les couloirs de Bercy

Publié à 15h05, le 07 juillet 2013 , Modifié à 17h45, le 07 juillet 2013

Pourquoi Pierre Moscovici est surnommé "Monsieur Flore" dans les couloirs de Bercy
Pierre Moscovici le 1e juillet 2013 (Christophe Morin/MaxPPP)

C'est un petit surnom qu'on apprend au détour d'un indiscret du Journal du Dimanche... "Monsieur Flore", c'est ainsi que serait surnommé le ministre de l'Economie Pierre Moscovici dans les couloirs de Bercy, selon l'hebdomadaire.

L'explication du sobriquet ? Une habitude de Pierre Moscovici :

"

Lorsqu'on le cherche et qu'on ne le trouve pas, c'est qu'il est au café de Flore.

"

Le bar du Boulevard Saint-Germain, situé rive gauche de la Seine à un kilomètre à peine du siège du Parti socialiste - mais beaucoup plus éloigné du ministère de l'Economie... - , est très prisé par l'intelligentsia parisienne. 

Fondé à la fin du dix-neuvième siècle, le café de Flore est surtout associé à Jean-Paul Sartre, qui en avait fait son repaire après la deuxième Guerre mondiale.

Il est fréquent aujourd'hui d'y croiser des écrivains, comme Frédéric Beigbeder, des artistes... ou des ministres, à en croire les couloirs de Bercy !

En septembre 2012, Pierre Moscovici se présentait dans Paris Match comme un "intello revendiqué". Ce n'est pas son affection pour le café de Flore qui va le démentir !

L'anecdote n'est pas sans rappeler le sobriquet dont François Hollande a été affublé à l'Elysée, "Pépère", copieusement repris par la presse depuis au point d'excéder François de Panafieu qui dénonçait un "abaissement de nos institutions".

Edit 17h45 :

Dans un tweet, la compagne de Pierre Moscovici, Marie-Charline Pacquot, assure que Pierre Moscovici n'a plus mis un pied au café de Flore depuis... les primaires socialistes :

Tout cela donne envie d'aller boire un verre au Flore, cruellement délaissé depuis...les primaires ? Pensée émue pour leurs profiteroles RIP

— Marie-Charline (@McPacquot) July 7, 2013

Du rab sur le Lab

PlusPlus