Présidence de LR : Nicolas Dupont-Aignan enjoint à Laurent Wauquiez de "franchir le Rubicon"

Publié à 07h00, le 11 décembre 2017 , Modifié à 07h03, le 11 décembre 2017

Présidence de LR : Nicolas Dupont-Aignan enjoint à Laurent Wauquiez de "franchir le Rubicon"
Nicolas Dupont-Aignan. © AFP

Nicolas Dupont-Aignan rêve d’une union des droites depuis qu’il a franchi le Rubicon en décidant de soutenir Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron. Il rêve même d’un "programme commun" avec le LR de Laurent Wauquiez et un "FN rénové". Et maintenant que Laurent Wauquiez a été élu, sans surprise, président de LR, "NDA" l’enjoint à franchir à son tour ce fameux Rubicon.

Dans un communiqué balancé sur Twitter dimanche 10 décembre dès 20h45, soit moins de 30 minutes après l’annonce des résultats, Nicolas Dupont-Aignan se demande si "la victoire de Laurent Wauquiez sera-t-elle l’occasion d’une clarification sans précédent des lignes politiques ?" "C’est l’occasion historique de recomposition de la droite, et au-delà de cela, de tous les patriotes", poursuit l’ancien candidat à la présidentielle. Qui ajoute :

"

Dans les prochaines semaines, deux choix vont s’offrir à Laurent Wauquiez : Rester enfermé dans le politiquement correct en reprenant les thématiques portées par Debout la France tout en écartant d’un revers de la main un quelconque dialogue avec notre famille politique comme avec le Front national. Franchir le Rubicon et se tourner vers les gaullistes et patriotes.

"

Accusé de lorgner un peu trop vers la droite extrême et l’extrême droite, Laurent Wauquiez, qui avait estimé que le choix de "NDA" de soutenir Marine Le Pen était "sans retour", a juré ses grands dieux pendant la campagne qu’il ne s’allierait jamais ni avec le FN et avec Marine Le Pen, ni avec Nicolas Dupont-Aignan. Mais sa ligne droitière a poussé certains à quitter le parti et d’autres à s’interroger.

Mi-novembre, Nicolas Dupont-Aignan s’était déjà lui interrogé sur l’absence d’alliance de Laurent Wauquiez avec la droite et de la droite, étant donné qu’il voyait dans le discours du président d’Auvergne-Rhône-Alpes, une copie de son propre discours sur l’Europe.

Du rab sur le Lab

PlusPlus