Régionales : Virginie Calmels prend exemple sur Ségolène Royal (version 1988)

Publié à 16h14, le 26 novembre 2015 , Modifié à 16h49, le 26 novembre 2015

Régionales  : Virginie Calmels prend exemple sur Ségolène Royal (version 1988)
© JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Virginie Calmels fait partie des têtes de liste LR/Modem/UDI les moins connues du scrutin des régionales. Cette novice en politique se présente en Aquitaine- Limousin-Poitou-Charentes. Candidate face à Alain Rousset, président PS sortant de la région Aquitaine donné favori, la protégée d'Alain Juppé n'entend pas se laisser impressionner. Elle a choisi l'exemple à suivre dans la région, en Poitou-Charentes : Ségolène Royal. Mais attention : pas celle de 2004 (seule femme à emporter une région), celle de 1988. 

Dans son édition du 26 novembre, Challenges  consacre un portrait à l'ex-patronne d'Endemol et raconte la scène suivante : après une réunion avec des élus, Virginie Calmels lance à Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin :

"

Je fais ma Ségolène Royal !

"

Souvenez-vous, en 1988, une jeune conseillère de François Mitterrand à l'Elysée, inconnue et sans expérience politique, se fait parachuter dans les Deux-Sèvres et emporte le siège de député. Virginie Calmels espère donc créer la surprise comme l'ex-députée. Cette allusion n'a peut-être pas fait sourire Jean-Pierre Raffarin. Nommé Premier ministre en 2002, il avait laissé la présidence de la région Poitou-Charentes à Elisabeth Morin battue par l'actuelle ministre de l'Environnement en 2004.

Si on connaît peu Virginie Calmels, on sait néanmoins qu'elle aime assortir ses tenues aux décors des studios, qu'elle trouve que le journal Sud Ouest n'est pas objectif dans son traitement de la campagne, qu'elle entend porter plainte contre son opposant FN et qu'elle sait charmer les bergers. Toujours dans Challenges, le député MoDem des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle explique :

"

Chez moi, nous ne sommes pas de grands bavards. Pour se faire aimer des bergers il faut être vrai. Et bien elle a réussi à conquérir la salle.  

"

Tiens, un autre point commun. Lors de ses premiers pas comme députée, Ségolène Royal s'était investie dans la défense du fromage de chèvre, le chabichou, allant même jusqu'à porter un vêtement folklorique. On ne sait pas si Virginie Calmels ira jusque-là.    

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus