Roxane Decorte, dissidente UMP dans le 18e arrondissement de Paris : "NKM me considère comme une femme de ménage"

Publié à 07h33, le 02 janvier 2014 , Modifié à 12h40, le 02 janvier 2014

Roxane Decorte, dissidente UMP dans le 18e arrondissement de Paris : "NKM me considère comme une femme de ménage"
(Maxppp)

DISSIDENCE - L’année2014 commence décidément difficilement pour Nathalie Kosciusko-Morizet. Pas mieux que 2013 ne s’était achevé. Après les échanges d’amabilités, sur Twitter, entre l’un de ses conseillers et la dissidente UMP dans le 17e arrondissement, la candidate UMP à la mairie de Paris doit faire face à une nouvelle annonce de dissidence. Encore une. Dans le 18e arrondissement cette fois.

Au JDD.fr, Roxane Decorte affirme faire sa propre liste pour partir à l’assaut du 18e contre Pierre-Yves Bournazel, le candidat officiel de NKM et ancien candidat à la primaire de l’UMP.

"J’ai un vrai problème quand en numéro deux et quatre de la liste publiée mardi on a deux personnes qui ont voté pour Hollande, qui plus est des parachutés. Je ne sais pas comment un électeur de droite peut s’y retrouver", s’emporte cette ancienne proche de Philippe Séguin.

Et d’ajouter, pas tendre avec l’ancienne ministre puis porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy lui reprochant de ne l’avoir prévenu qu’au dernier moment de son éviction des listes tout en lui proposant un emploi "au groupe" :

Mais moi je ne suis pas une marchande de tapis, je suis une politique, je suis née dans le 18e.

Nathalie Kosciusko-Morizet me considère comme une femme de ménage, parce que je ne fais pas partie de la France des châteaux, de la grande bourgeoisie.

[Edit 12h30] Si Roxane Decorte a finalement écartée de la liste de Nathalie Kosciusko-Morizet, c'est à cause de sa condamnation, en décembre 2011 pour détournement de fonds publics. "Elle n'a pas été écartée pour rien, explique au Lab un conseiller de la candidate de l'UMP. C'est bien pour cette raison. En plus, elle avait plaidé coupable."

Du rab sur le Lab

PlusPlus