Valérie Pécresse estime être "victime d'une manipulation honteuse" de la part du Canard Enchaîné

Publié à 13h01, le 06 août 2015 , Modifié à 13h06, le 06 août 2015

Valérie Pécresse estime être "victime d'une manipulation honteuse" de la part du Canard Enchaîné
Valérie Pécresse © AFP

Pan sur le bec. Valérie Pécresse est en colère. Selon elle, le Canard Enchaîné lui a inventé des propos dans son édition du 29 juillet. Alors, le 6 août (une semaine plus tard, donc), elle estime être "victime d'une manipulation honteuse".

De quoi s'agit-il ? Pour cela, il faut remonter au Canard Enchaîné du 29 juillet dernier. En page 4 du Palmipède, un article intitulé "les voeux pieux de Pécresse dans le '9-3'" raconte une réunion publique tenue par la candidate LR à la région Île-de-France au Blanc-Mesnil (93) le 8 juillet. Le journal prête ces propos à l'ancienne ministre :

"

Il faut 'résoudre la question des lieux de culte et des écoles confessionnelles car on doit pouvoir donner aux musulmans ce qu'on donne aux Français et aux Juifs (sic !). Le tout étant de lutter contre l'islamophobie'.

"

Pas de réaction, ni de démenti à la sortie du journal par la candidate LR. En revanche, ses adversaires politiques dans la région s'en sont donnés à coeur-joie. Ainsi, Wallerand de Saint-Just, tête de liste FN dans la région, a publié un tweet ainsi qu'un communiqué de presse pour dénoncer les propos de la candidate.

Alors, le 6 août, celle qui veut faire le ménage en Île-de-France riposte également par un post sur Facebook et par un communiqué de presse en affirmant ceci :

"

Pendant plusieurs jours, j’ai été victime d’une manipulation honteuse, orchestrée pour me nuire et salir mon honneur, relayée par le Canard Enchaîné du 29 juillet et par divers médias en ligne qui n’ont à aucun moment cherché à vérifier la véracité de "l’information" qu’ils diffusaient. [...]



Ces mots, je ne les ai jamais prononcés. Si je n’ai pas démenti immédiatement, c’est qu’un simple démenti ne suffisait pas : cela aurait été "parole contre parole", et vous connaissez le dicton : "Il n’y a pas de fumée sans feu". Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose… J’ai attendu de récupérer – c’était les vacances, ce fut compliqué – la preuve dont j’avais besoin. Car la réunion publique du Blanc-Mesnil a été intégralement filmée par la télévision "La locale". Et à aucun moment de mon discours, on ne retrouve les propos cités par le Canard Enchaîné

"

Expliquant que cette vidéo est désormais entre les mains d'un huissier de justice, elle se réserve le droit de l'utiliser "pour toutes les procédures judiciaires nécessaires à rétablir son honneur attaqué".

Des membres de son équipe de campagne ou des élus de la région ont donc organisé la riposte, sur Twitter notamment, en demandant aux médias ayant relayés l'information de publier le démenti.

Le journal satirique est connu pour ses nombreux off grillés qui, chaque semaine, entraînent leur lot de réactions et de démentis. Certains, comme les époux Balkany, ont même déjà porté l'affaire devant la justice. 





A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Valérie Pécresse répond aux railleries sur son "immersion" dans le métro et le 18e arrondissement

Pécresse et Morano pointent le manque de légitimité de Hollande pour proposer un gouvernement de la zone euro

Valérie Pécresse sur Nicolas Dupont-Aignan : "Il veut juste montrer sa tête à la télé"

Du rab sur le Lab

PlusPlus