Cécile Duflot sur l'affaire Cahuzac : "des ministres, des députés, m'ont confié qu'ils savaient depuis longtemps"

Publié à 07h19, le 21 août 2014 , Modifié à 07h42, le 21 août 2014

Cécile Duflot sur l'affaire Cahuzac : "des ministres, des députés, m'ont confié qu'ils savaient depuis longtemps"
© Maxppp et Reuters
Image Delphine Legouté


Ils savaient, ils se sont tus. Dans son ouvrage à paraître le 25 août, De l'intérieur. Voyage au pays de la désillusion (éd. Fayard), Cécile Duflot n’égratigne pas que Manuel Valls et François Hollande. Dans les bonnes feuilles publiées par Le Nouvel Obs du 21 août, l'ex-ministre écolo du Logement revient également sur le cas Cahuzac et une classe politique étrangement mutique.

Cécile Duflot assure ainsi, sans citer de nom, que certains "ministres et députés" lui ont confié après coup, une fois l'affaire des comptes cachés révélée, qu'ils étaient parfaitement au courant :

L'affaire dure de longues semaines. Des ministres, des députés me confient qu'ils savaient depuis longtemps. Je n'en reviens pas. S'ils étaient au courant, pourquoi l'ont-ils laissé nommer ministre du Budget ? (...) Cette affaire montre aussi l'aveuglement et l'hypocrisie qui peuvent régner. Cela restera la marque de l'insincérité.

L'ancien ministre du Budget, avec qui Cécile Duflot a très tôt affiché sa mésentente, a démissionné le 19 mars 2013 après l'ouverture d'une information judiciaire sur un éventuel compte bancaire illégal caché en Suisse. Quinze jours plus tard, Jérôme Cahuzac admettait avoir un compte à l'étranger et était mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

A l'instar de Cécile Duflot, un "membre de cabinet ministériel" avait signé dans Les Inrocks une tribune totalement anonyme dès le 10 avril 2013 pour exprimer sa "sidération" face à François Hollande et au gouvernement Ayrault. Dedans, il assurait également que "tous savaient" pour Jérôme Cahuzac.

Du rab sur le Lab

PlusPlus