Il n'a "pas de preuves", mais Wauquiez croit à un pacte secret Macron-Philippe préalable à la primaire LR

Publié à 15h58, le 09 juillet 2017 , Modifié à 16h01, le 09 juillet 2017

Il n'a "pas de preuves", mais Wauquiez croit à un pacte secret Macron-Philippe préalable à la primaire LR
Laurent Wauquiez remarquant un étrange chemtrail indiquant clairement l'existence du complot philippo-macronique © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Image Etienne Baldit


BREF - Mieux que le complot judéo-maçonique : le complot philippo-macronique. Cette nouvelle théorie n'a encore que peu d'adeptes. Mais l'un de ses rares tenants n'est autre que l'illustre héritier terrestre de Luke Skywalker (et de Nicolas Sarkozy), plus connu en France sous le nom de Laurent Wauquiez.

On apprend en effet dans Le JDD dimanche 9 juillet que celui qui aspire à devenir président de LR est convaincu qu'Emmanuel Macron et Édouard Philippe avaient conclu un pacte secret avant même la primaire de la droite de novembre 2016. Le premier ne s'est déclaré candidat à la présidentielle que quatre jours avant le premier tour de ce scrutin, tandis que le second n'était alors que lieutenant d'Alain Juppé.

Comme tout bon complotiste qui se respecte, Laurent Wauquiez n'a certes "pas de preuves", mais tout de même une solide "intuition" qui lui permet d'affirmer, d'un ton catégorique :

Je n'ai pas de preuves, mais c'est mon intuition. Philippe a dit à Macron : si Alain Juppé est élu, tu seras son Premier ministre et moi, je serai à l'Intérieur. Si c'est toi qui emportes l'Élysée, tu me nommes à Matignon...

Peu d'éléments concrets permettent de corroborer cette thèse. Mais on ne peut que constater qu'Édouard Philippe est COMME PAR HASARD bel et bien devenu Premier ministre d'Emmanuel Macron. Ce dernier avait d'ailleurs cyniquement dévoilé ses sombres desseins, confiant avoir soigneusement choisi la date de l'annonce de sa candidature afin de "perturber" la primaire de la droite... Coïncidence ? On ne croit pas.

Et c'est armé de cette croyance non-étayée de faits que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes se prépare à défier "l'Empire galactique" de La République en marche. Que la force soit avec lui.

Du rab sur le Lab

PlusPlus