Marine Le Pen appelle les internautes à spammer un journaliste de BFMTV

Publié à 21h38, le 16 juin 2015 , Modifié à 07h14, le 17 juin 2015

Marine Le Pen appelle les internautes à spammer un journaliste de BFMTV
"Vous le voyez, lui ? Faits vous plaisir" © FREDERICK FLORIN / AFP

JE VOUS DEMANDE DE LE SPAMMER - Si on vous dit qu'entre Marine Le Pen - le FN en général - et les médias, c'est un peu compliqué, vous ne serez pas surpris. Nouvelle illustration mardi 16 juin au soir, avec toutefois un procédé extrêmement rare chez les politiques : la présidente du FN a en effet clairement appelé les internautes à s'en prendre à un journaliste de BFMTV pour lui faire connaître leur façon de penser.

En cause, le "traitement de l'actualité du groupe européen" (nouvellement créé par le FN à Strasbourg) du journaliste Yann-Anthony Noghès, que la présidente du Front national juge "absolument honteux". Et d'appeler les utilisateurs du réseau social à le lui "faire savoir" :

Le message est accompagné des initiales "MLP", attestant que Marine Le Pen a elle-même rédigé ou dicté cet appel, et du hashtag "FOXTV" assez peu flatteur, au vu des polémiques récurrentes autour de la chaîne américaine Fox.

Et l'effet a été immédiat, comme en atteste ce délicieux message d'un anonyme à destination du journaliste de BFMTV :

Contactée par Le Lab, Marine Le Pen n'a pas répondu à nos sollicitations. Yann-Anthony Noghès, en revanche, explique que la patronne du parti d'extrême droite réagissait là à un sujet "dans lequel [il décrit] les faits d'armes de ses alliés sulfureux" au Parlement européen. Sur Twitter, il a également interpellé Marine Le Pen, indiquant qu'elle était invitée de son émission "pour en débattre" :

Au Lab, Yann-Anthony Noghès précise que l'eurodéputée frontiste "refuse depuis longtemps de venir" sur le plateau de ladite émission, animée avec le journaliste de Libération Jean Quatremer et dont il précise qu'elle a reçu Jean-Luc Mélenchon ou l'économiste Thomas Piketty "ces dernières semaines". 

Il indique enfin qu'il reçoit des insultes depuis la publication du tweet de Marine Le Pen et ajoute qu'il est "très surpris par ce procédé inédit" de l'ancienne candidate à la présidentielle de 2012.

Début mai, la présidente du FN avait refusé de répondre aux questions de BFMTV, qu'elle "considère comme ordurière". "On l'appelle 'BFM Système' maintenant", avait-elle ajouté au journaliste de la chaîne d'info en continu. 

Elle avait en revanche indiqué, il y a une dizaine de jours, que le FN se constituerait partie civile auprès des journalistes du Petit Journal de Canal + qui ont porté plainte après avoir été agressés par des militants FN lors du défilé du 1er mai, à Paris. Et ce malgré, là aussi, de fortes tensions avec la chaîne cryptée

[Edit 22h25]

Après publication de cet article, Marine Le Pen a finalement commenté par SMS auprès du Lab

 

Merci pour cet effet Streisand [voir ici, ndlr].  Je ne pouvais pas espérer mieux que votre intervention pour démontrer le caractère odieux du reportage de ce monsieur.

Interrogée sur le caractère un peu agressif de son tweet, la présidente du FN a répondu qu'être "accusé de s'associer avec des nazis, des pourris" n'était pas particulièrement bienveillant. Elle a ajouté : 

 

La démocratie consiste à accepter le débat et les critiques même quand on est journaliste.

Du rab sur le Lab

PlusPlus