Michèle Alliot-Marie devrait finalement annoncer sa candidature à la primaire "fin mai ou début juin"

Publié à 06h44, le 16 mai 2016 , Modifié à 06h46, le 16 mai 2016

Michèle Alliot-Marie devrait finalement annoncer sa candidature à la primaire "fin mai ou début juin"
Michèle Alliot-Marie © BERTRAND GUAY/AFP

RETARD À L'ALLUMAGE - On doit vous l'avouer, nous faisions partie de ceux qui se demandaient où pouvait bien en être la candidature de Michèle Alliot-Marie à la primaire de la droite. Mais nous voilà rassurés. Initialement annoncée pour "fin avril", la chose devrait finalement se concrétiser, après des semaines de silence, d'ici la fin du mois de mai.

Un proche de l'ancienne multiple ministre explique ainsi au Parisien, lundi 16 mai :

L'annonce de sa candidature n'est plus qu'une question de semaines. Probablement fin mai ou début juin.

 

Une source anonyme, certes, mais qui se fait entendre après une assez longue période d'interrogation sur les intentions véritables de "MAM". Début mars, l'hypothèse de sa candidature se faisait jour. Un mois plus tard, on apprenait que Michèle Alliot-Marie avait lancé son propre parti politique, "Nouvelle France". Et puis, plus rien.

> À lire : La liste des candidats à la primaire de la droite

Enfin, pas tout à fait. D'après ce même proche cité par Le Parisien, l'intéressée a surtout mis ce temps à profit, allant à la rencontre des Français et récoltant les parrainages nécessaires à toute personne désireuse de se présenter à la primaire (2.500 militants et 250 élus dont 20 parlementaires). "Elle continue de faure son tour de France pour tester ses idées et la récolte des parrainages se passe bien", explique-t-on ainsi auprès du quotidien.

Pour rappel : comme les autres prétendants, elle a jusqu'au 9 septembre pour déposer ces signatures auprès de la Haute autorité de la primaire. Jean-François Copé et Bruno Le Maire ont déjà officiellement franchi cette étape. 



À LIRE SUR LE LAB :

Michèle Alliot-Marie explique que faire un meeting, c'est comme "un orgasme"

Du rab sur le Lab

PlusPlus