Nadine Morano dénonce une "invasion de moutons" après que des journalistes l'ont accusé (à tort) d'avoir parlé d'une "invasion arabo-musulmane"

Publié à 17h25, le 02 août 2016 , Modifié à 17h41, le 02 août 2016

Nadine Morano dénonce une "invasion de moutons" après que des journalistes l'ont accusé (à tort) d'avoir parlé d'une "invasion arabo-musulmane"
© DR via "Shaun the Sheep"

Nadine Morano est en colère. Alors oui, vous nous direz que c'est habituel, que l'élue Les Républicains nous fait le coup chaque année, au mois d'août, quand l'activité politique est aussi agitée que la surface d'un lac alpin… Mais cette fois, Nadine Morano a une bonne raison : ses propos tenus lundi 1er août sur RMC  ont été *un tout petit peu* déformés.

Voici comment le compte officiel de la radio a rapporté les propos de l'eurodéputée lundi matin :

"

'Il y a une invasion massive arabo-musulmane (…) Je ne veux pas que la France devienne musulmane', déclare Nadine Morano.

 

"

Une foultitude d'articles de presse ont été écrits au sujet de ces mots, une nouvelle fois présentés comme non "politiquement corrects" et qui intervenaient après plusieurs sorties plutôt *remarquées* sur l'islam. Sauf que Nadine Morano n'a pas parlé d'"invasion" mais d'"une immigration arabo-musulmane". Elle a dit :

 

"

La situation se dégrade depuis 30 ans. Nous ne maîtrisons pas l'immigration. Nous avons d'ailleurs une immigration arabo-musulmane aujourd'hui nettement supérieure et je propose de freiner cette immigration, de la réduire massivement. Je suis favorable à ce que nous adoptions un quota de migrants chaque année au Parlement français, qu'il soit défini en fonction de nos capacités d'accueil, en fonction des compétences dont la France a besoin et en fonction également des continents de prévenance.

"

L'élue ne parle  donc pas d"'invasion". Elle répète en revanche qu'elle ne veut pas "que la France devienne musulmane".

Lundi, Nadine Morano n'a pas rien trouvé à redire au raccourci opéré par RMC. Elle a même relayé le fameux tweet en question. Ce mardi, en revanche, elle s'insurge et s'en prend aux journalistes qui ont repris la formulation telle quelle. Cela commence dans la matinée, l'élue LR suggérant aux journalistes de "réécouter l'émission sur RMC pour reprendre [sa] phrase exacte". 

La deuxième salve survient quelques heures plus tard avec un gros taquet à destination des médias. Elle écrit :

"

Quand les journalistes hurlent au dérapage sur une phrase que je n'ai pas dite, c'est eux qui font une sortie de route... Invasion de moutons.

 

"

Nadine Morano en profite pour s'adresser directement à l'élu UDI Bertrand Pancher. Lundi, peu après l'interview de l'élue LR sur RMC, le vice-président du parti centriste a estimé qu'après ses "surenchères", Nadine Morano "va être privée d'une poursuite de carrière au FN pour cause d'extrémisme : elle est dingue".

Après avoir rappelé qu'elle n'a jamais parlé d"'invasion", Nadine Morano rétorque ce mardi :

 

"

Qui est dingue ?

"

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus