Europe Vs Pacte de responsabilité, UMP Vs PS : quand les "frondeurs" font des tribunes dans la presse

Publié à 07h18, le 25 avril 2014 , Modifié à 11h12, le 25 avril 2014

Europe Vs Pacte de responsabilité, UMP Vs PS : quand les "frondeurs" font des tribunes dans la presse

TRIBUNITE - C’est vendredi, c'est bientôt le week-end mais c’est aussi jour de tribune politique dans les quotidiens. Deux tribunes qui révèlent les divisions idéologiques au sein de l’UMP et du PS. Ce vendredi 25 avril, Le Figaro publie une tribune d’une quarantaine de parlementaires UMP tendance souverainistes tandis que Libération publie un texte de trois députés socialistes qui annoncent, noir sur blanc, qu’ils ne voteront pas le plan d’économies de Manuel Valls soumis le 29 avril à l’Assemblée.

>> Côté UMP : "Europe : il est temps de tout changer"

Comme le révélait Le Lab, à l’instigation d’Henri Guaino et de Laurent Wauquiez, quarante parlementaires UMP signent une tribune virulente contre l’Europe telle qu’elle existe aujourd’hui. Une tribune intitulée : "Europe : il est temps de tout changer."

Comme Laurent Wauquiez, qui veut faire "exploser" l’Europe, les signataires déplorent que l’Europe soit devenue "une machine bureaucratique qui réduit, jour après jour, l’espace de libertés et de la démocratie". Ces signataires voteront-ils pour autant UMP aux élections européennes ? Ou suivront-ils Henri Guaino qui a déclaré ne pas vouloir voter pour son parti, étant trop éloigné des positions d’un Alain Lamassoure, tête de liste du parti de Jean-François Copé en Ile-de-France ?

Une tribune dont la liste de signataires a été dévoilée ce 26 avril sur le site du Figaro. Y figurent les députés Gérald Darmanin, Guy Geoffroy, Lionnel Luca ou encore Patrick Ollier. Patrick Ollier figure donc dans la liste des frondeurs de l'UMP, lui qui est marié à Michèle Alliot-Marie, tête de liste officielle de l'UMP dans la région Sud-Ouest. 

>> Côté PS : "Pourquoi nous ne voterons pas le pacte de stabilité"

Après Laurent Baumel notamment, trois nouveaux députés socialistes montent au créneau pour annoncer officiellement qu’ils ne soutiendront pas le gouvernement, à l’Assemblée le mardi 29 avril lors du vote, consultatif, sur le programme de stabilité. Et ce, même si le patron des députés PS, Bruno Le Roux, promet des sanctions pour les récalcitrants.

Laurence Dumont, Jean-marc Germain et Christian Paul sont les auteurs de cette tribune signée dans Libération et intitulée sobrement "Pourquoi nous ne voterons pas le pacte de stabilité". Tous trois proches de Martine Aubry, ils dénoncent un "nouveau plan" qui n’atteindra pas, selon eux, "ses objectifs" et pointent les risques récessifs du plan annoncé de 50 milliards.

Du rab sur le Lab

PlusPlus