Jean-Marc Ayrault accuse Aquilino Morelle d’avoir appuyé Manuel Valls pour Matignon

Publié à 19h29, le 01 avril 2014 , Modifié à 22h55, le 01 avril 2014

Jean-Marc Ayrault accuse Aquilino Morelle d’avoir appuyé Manuel Valls pour Matignon
Jean-Marc Ayrault (Reuters)

SOUS-MARIN - Euphémisme : Jean-Marc Ayrault n’a clairement pas apprécié d’avoir dû laisser sa place à Manuel Valls. Dans le viseur de l’ex Premier ministre, un homme : Aquilino Morelle, ancien conseiller d’Arnaud Montebourg, aujourd’hui dans l’ombre du président Hollande. Cité par Le Canard Enchaîné, Jean-Marc Ayrault se lâche, lundi 31 mars, devant des conseillers :

"

Depuis des mois, Valls cherche à me remplacer. Depuis des mois, il dispose à l’Élysée d’un relais en la personne d’Aquilino Morelle. Morelle agit comme jadis Villepin sous Chirac. En fait, il a pris le pouvoir à l’Élysée. Il a pris l’ascendant sur le secrétaire général de l’Élysée et même sur le président de la République. Proche de Valls et de Montebourg, il poursuit un objectif unique : le pouvoir.

"

Les mots relevés par Le Canard sont en totale opposition avec le calme affiché par l’ex-Premier ministre lors de la passation de pouvoir, mardi 1er avril, avec Manuel Valls. Dans la cour de Matignon, Jean-Marc Ayrault a remercié tous ses collaborateurs de Matignon avant de présenter à son successeur tous ses vœux de réussite. Il la encore redit, en fin d'après-midi : 

Déjà en décembre 2012, Jean-Marc Ayrault, toujours cité par Le Canard, accusait des conseillers de Hollande de "manoeuvrer" contre lui sous la houlette de Valls.

Aquilino Morelle, nouvel homme fort de la com’ de François Hollande aurait donc agi en sous-marin pour placer Manuel Valls à Matignon. Les deux hommes ont d’ailleurs travaillé ensemble dans la résidence du Premier ministre. De 1997 à 2002, le premier fut la plume de Lionel Jospin, le second son porte-parole.

Du rab sur le Lab

PlusPlus