Le réveillon polémique entre jeunes UMP et FN, sujet le plus lu de la semaine sur le Lab

Publié à 17h32, le 03 janvier 2015 , Modifié à 17h32, le 03 janvier 2015

Le réveillon polémique entre jeunes UMP et FN, sujet le plus lu de la semaine sur le Lab

BEST-OF HEBDO – C’est samedi, c’est top hebdo. Retrouvez les cinq articles les plus lus de la semaine sur le Lab avant de retrouver notre Flop hebdo dimanche. Ce 3 janvier, le réveillon polémique entre jeunes UMP et jeunes FN caracole en tête de notre classement hebdomadaire. Marine Le Pen qui invective Bruno Gollnisch et Manuel Valls qui s’emporte en plein off contre un journaliste québécois complètent le podium.

#1 – Le réveillon UMP/FN

C’est le premier sujet polémique de la nouvelle année. Un réveillon du Nouvel an qui réunit des jeunes UMP de la Droite populaire et des personnalités des jeunes du FN. Le tout avec la participation de Florian Philippot. Une soirée en toute amitié. "C’était amical, pas politique", a expliqué le numéro 2 du FN tandis que le jeune UMP Pierre Gentillet explique que c’est "un non-événement". Le président des jeunes UMP a par la suite demandé des explications alors que Jean-Christophe Cambadélis en a appelé à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé.

[A LIRE ICI]

#2 – Le Pen à Gollnisch : "si tu n’es pas content…"

Le transfert de Sébastien Chenu de l'UMP au Rassemblement bleu marine, mi-décembre, avait fait grincer quelques dents parmi les frontistes historiques, pas vraiment ravis de voir débarquer chez eux l'ancien fondateur de GayLib, un mouvement de défense des droits des homosexuels. En particulier Bruno Gollnisch. Selon L'Obs, dimanche 28 décembre, Marine Le PEn a tapé du poing sur la table lors du Bureau politique. Voici ce qu'elle a lancé selon des propos rapportés par l'hebdomadaire :

"

Maintenant, ça suffit ! Bruno [Gollnisch], tu vois, là, il y a deux portes, celle des toilettes et celle de la sortie. Si tu n'es pas content, tu peux t'en aller !

"

[A LIRE ICI]

#3 – Valls s’énerve en plein off

Manuel Valls adore le off. Aujourd'hui à Matignon, le Premier ministre aime toujours autant cet exercice, comme de nombreux politiques de tous bords. Mais si les reporters français appliquent les règles, nos confrères étrangers les méconnaissent un peu. Ce qui peut irriter le Premier ministre. C'est un épisode que rapporte ce dimanche 28 décembre le journal québécois La Presse. Un journaliste du quotidien, Vincent Brouseau-Pouliot, a assisté à l'un des discours de Manuel Valls avant les européennes. De ce discours, il a appris au moins une chose : le Premier ministre français n'aime pas trop être apostrophé comme ça par un journaliste qu'il ne connait pas.

[A LIRE ICI]

#4 – Mitterrand <3 Juppé

Jacques Chirac voyait en Alain Juppé "probablement le meilleur d'entre nous". Mais un autre ancien président de la République partageait cette vision des choses, et ce n'est pas le maire de Bordeaux qui nous l'apprend.

Au détour d'un article du Point daté du 1er janvier, relatant un déjeuner avec Alain Juppé, le journaliste Franz-Olivier Gisbert se replonge dans ses notes d'une rencontre avec François Mitterrand, "à la fin de l'été 1994". Selon ce récit, le président de la République d'alors était on ne peut plus élogieux au sujet de son ministre des Affaires étrangères (de cohabitation)

[A LIRE ICI]

#5 – La blague à répétition de Guillaume Larrivé

Ce 1er janvier, Guillaume Larrivé est sur tous les fronts. Le député de l'Yonne, également secrétaire national de l'UMP à la réforme des institutions, court les plateaux télé et radio. Avec une mission : critiquer les vœux pour l'année 2015 formulés par François Hollande le 31 décembre.

À ce petit jeu, Guillaume Larrivé n'est pas le seul participant. Là où il se distingue cependant, c'est dans l'utilisation répétée d'une expression, une blagounette répétéece premier jour de 2015 sur Europe 1, puis sur BFMTV et enfin sur iTÉLÉ.

[A LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus