Pour Emmanuelle Cosse, un "citoyen normal" ne fait pas de tribune dans le Figaro

Publié à 12h12, le 21 mars 2014 , Modifié à 12h12, le 21 mars 2014

Pour Emmanuelle Cosse, un "citoyen normal" ne fait pas de tribune dans le Figaro
Emmanuelle Cosse, le 11 mars 2014, au rassemblement EELV (maxppp)

Nicolas Sarkozy veut être traité "comme un citoyen normal". C'est ce qu'on peut lire dans sa tribune publiée le 20 mars 2014 du Figaro. Une déclaration qui fait bien rire Emmanuelle Cosse, estimant que tout le monde ne peut pas jouir d'une tribune dans un journal pour se défendre, à la différence de Nicolas Sarkozy.

Invitée sur France Info, ce vendredi 21 mars, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie Les Verts, répond à la question de Jean Marie Leymarie "est-ce que Nicolas Sarkozy a le droit de se défendre comme un citoyen normal ?" :

"

Nicolas Sarkozy est un citoyen normal et donc un justiciable normal. Donc il fait ce qu'il veut, sauf que vous savez, même moi s'il m'arrivait ça, je ne suis pas sûre que j'aurais la tribune, que Nicolas Sarkozy a dans Le Figaro et je ne suis pas sûre qu'un jeune homme poursuivi pour n'importe quel fait aurait le même accès au média. Quoiqu'il arrive, ce n'est pas exactement la même normalité que celle partagée par beaucoup de Français.

"

La tribune de Nicolas Sarkozy, publiée le 20 mars dans Le Figaro, a fait réagir sur la scène politique. A gauche, Arnaud Montebourg estime que l'ex-Président "découvre le durcissement des lois pénales qu'il a fait voter". Michel Sapin pense que Nicolas Sarkozy a fait "coup d'Etat verbal" en comparant les écoutes à celles de la Stasi. Et au député PS Yann Galut d'ajouter que Nicolas Sarkozy "utilise les procédés de l'extrême droite". Quant à Bernard Tapie, il ne défend pas Nicolas Sarkozy et juge sa tribune "maladroite"

Du rab sur le Lab

PlusPlus