Wauquiez-NKM : l’impossible synthèse de Nicolas Sarkozy

Publié à 07h22, le 10 février 2015 , Modifié à 07h22, le 10 février 2015

Wauquiez-NKM : l’impossible synthèse de Nicolas Sarkozy
Laurent Wauquiez, Patrick Balkany et NKM à l'Assemblée. © LIONEL BONAVENTURE / AFP

MISSION IMPOSSIBLE - Nicolas Sarkozy n'est pas Tom Cruise (qu'il connaît bien), mais, comme nouvel homme de la synthèse, a une mission quasi-impossible : celle de faire coexister toutes les tendances de l'UMP. Le nouveau président de l’UMP tente donc, tant bien que mal, de garder sa famille politique soudée après de longs mois de divisions et un débat houleux en interne sur la position à adopter face au front républicain.

Mais, comme l’ont montré les images du Conseil national de l’UMP quand Nathalie Kosciusko-Morizet a ostensiblement décidé de ne pas applaudir le secrétaire général de l’UMP, figure de l’aile plus droitière du parti, il y a une synthèse particulièrement difficile à mettre en œuvre pour l’ancien chef de l’Etat : celle entre Laurent Wauquiez et Nathalie Kosciusko-Morizet. La numéro 2 et le numéro 3 du parti représentant chacun une frange différente de la droite.

Dans un article de L’Opinion de ce mardi 10 février, qui s’interroge sur la pérennité de ce tandem, Brice Hortefeux, proche conseiller de Nicolas Sarkozy, concède :

Cela devient compliqué.

Un membre de la direction de l’UMP confie quant à lui en off :

C’est le tandem formé par NKM et Wauquiez qui tire Nicolas Sarkozy vers le bas.

Et cette même source d’ajouter :

Qu’il fasse la synthèse entre François Fillon et Alain Juppé, tout le monde peut le comprendre, mais entre eux

A LIRE SUR LE LAB :

>> Et maintenant, la bataille de bureaux entre NKM et Wauquiez  

>> Polémique des bureaux : la blague récurrente de Wauquiez pour moquer NKM  

>> Wauquiez vs NKM : le match pour le secrétariat général de l’UMP 

>> L’insistance de NKM sur son statut de numéro 2 à l’UMP 

Du rab sur le Lab

PlusPlus