Anne Hidalgo s'en prend à nouveau à Ségolène Royal à propos de l'extension de Roland-Garros

Publié à 12h07, le 05 avril 2015 , Modifié à 12h07, le 05 avril 2015

Anne Hidalgo s'en prend à nouveau à Ségolène Royal à propos de l'extension de Roland-Garros
Anne Hidalgo © JOEL SAGET / AFP

BALLES NEUVES – Ceux qui pensaient que la guéguerre entre Anne Hidalgo et Ségolène Royal à propos de l'extension de Roland-Garros se sont un peu trompés. Visiblement, la maire de Paris n'a toujours pas digéré les prises de position de la ministre de l'Écologie, opposée au projet d'agrandissement sur les serres d'Auteuil.

Interrogée par le Parisien ce dimanche 5 avril, Anne Hidalgo critique cette opposition de Ségolène Royal, même si elle se garde bien de la citer. La maire de Paris rappelle surtout que Manuel Valls est de son côté – et donc pas de celui de la ministre – ce qui devrait couper court à tout débat selon elle. Elle dit :

Le Premier ministre a apporté tout son soutien au projet. Il a une autorité qui prime sur tous les membres du gouvernement.

 

Mais malgré le soutien de Matignon, Anne Hidalgo n'a pas remporté la partie. Le Conseil de Paris a voté, mercredi 18 mars, le vœu déposé par les élus du groupe écologiste de Paris. Comme le souhaitait Ségolène Royal, une nouvelle étude de faisabilité du contre-projet des opposants à l'extension de Roland-Garros sera menée. Dans le Parisien, Anne Hidalgo évoque ce vote, et smashe une deuxième fois sur la tête de Royal. Elle explique :

J'ai accepté une énième étude sur les propositions alternatives pour donner un maximum de chances à ce dossier et ne pas l'entraîner, comme certains, dans un sujet de confrontations politiciennes.

 

Alors forcément, Anne Hidalgo ne parle pas de Ségolène Royal mais de "certains". L'orientation de son regard ne laisse cependant pas beaucoup de place au doute, même si la ministre de l'Écologie n'est pas la seule visée. "Il y a des gens, toujours les mêmes, qui sont dans l'entre-soi", dénonce la maire de Paris.

LIRE AUSSI SUR LE LAB >> D'après Anne Hidalgo, Ségolène Royal a proposé de jouer Roland-Garros sur les pelouses du Parc des Princes

Du rab sur le Lab

PlusPlus