Casseurs "descendants d'esclaves" : le rappeur Rost fustige le tweet du député UMP

Publié à 16h02, le 14 mai 2013 , Modifié à 16h32, le 14 mai 2013

Casseurs "descendants d'esclaves" : le rappeur Rost fustige le tweet du député UMP
Le rappeur Rost. (MaxPPP)

COUP DE GUEULE - Le groupe UMP ne compte pas prendre de sanction contre Jean-Sébastien Vialatte qui a tweeté lundi soir que les casseurs qui ont gâché la fête du PSG étaient "sûrement des descendants d'esclaves". Ce qui fait bondir le rappeur Rost.

Celui qui a soutenu François Hollande avant de critiquer son équipe de campagne détaille au Lab les raisons de sa colère et sa volonté de porter plainte au Lab. 

Le Lab : Que reprochez-vous au député UMP du Var ?

Rost : Il n’est plus acceptable que des gens qui représentent la République puissent avoir des propos pareils et propagent la haine de l’autre. Nous n'en pouvons plus d’être insultés en permanence. Et surtout qu’il n’y ait pas de dispositif permettant d’exclure définitivement de la vie politique tout élu tenant des propos xénophobes et racistes de ce type.

Le Lab : Une plainte pour "fausses accusations, diffamation et incitation à la haine raciale" va être déposée par le président de la Fondation du mémorial de la Traite des noirs. Qu'envisagez-vous, concrètement ?

Rost : La même chose. On a eu une réunion ce matin avec mon association “Banlieues actives” et d'autres personnes. L’idée c’est de voir avec d’autres structures pour mener une action commune. Je vais voir ça avec mon avocat.

Nous avons laissé passer trop de choses au moment du débat sur l’islam. On a brisé toutes les digues de la parole pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy qui a démocratisé les idées du Front National.

Le Lab : Le tweet de Jean-Sébastien Vialatte est resté sur son fil moins d'une heure avant qu'il l'efface. Et il a depuis regretté un "amalgame stupide".

Rost : C’est trop facile ! Les propos que l’on tient sur Twitter sont souvent le reflet de ce qu’on dit entre soi et qui finit par sortir, naturellement, sur  internet. Ce tweet trahit tout simplement le fond de sa pensée. Il faut réflechir avant. Quelle que soit l’issue judiciaire, cela va laisser des traces et laisser penser que ce sont les noirs et les arabes qui foutent le bordel. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus