Circulation alternée à Paris : Paris et les élus EELV continuent de mettre la pression sur Ségolène Royal

Publié à 16h10, le 20 mars 2015 , Modifié à 19h38, le 20 mars 2015

Circulation alternée à Paris : Paris et les élus EELV continuent de mettre la pression sur Ségolène Royal
Ségolène Royal et Cécile Duflot, le 21 août 2012 © ALAIN JOCARD / AFP

ALTERNÉE OR NOT - Rarement la circulation alternée à Paris aura provoqué autant de réactions politiques. Ce 20 mars, même François Hollande a dû s'immiscer dans le débat depuis Bruxelles en affirmant que des décisions seraient prises "en fin d'après-midi" par la ministre de l'Écologie.

Récapitulons. Premier acte : Pour faire face à un pic de pollution prévu dès vendredi 20 mars, la mairie de Paris demande la mise en application de la circulation alternée le jour-même. Refus de Ségolène Royal qui en profite pour adresser une petite leçon d'écologie à la maire de Paris.

Deuxième acte : Vendredi 20 mars, les réactions affluent de la part de la majorité parisienne pour critiquer la décision de la ministre de l'ÉcologieRiposte immédiate de l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 qui en profite pour devenir un troll certifié sur Twitter. Plus tard, sur BFM TV, elle affirme même que "les Verts n'ont pas le monopole de l'écologie". 

Dernier acte : Une réunion est organisée par Ségolène Royal en présence d'élus parisiens d'Europe-Ecologie-les-Verts et d'élus de la périphérie parisienne. La ministre propose alors, si le pic de pollution continue, de mettre en place cette circulation alternée dès lundi 23 mars. Certains élus présents, comme Denis Baupin, qualifient même cette réunion de "constructive". 

Constructive pour certains certes, mais apparemment pas suffisante pour tout le monde. A se demander si tout le monde a assisté à la même réunion. En accord avec le communiqué de presse d'Anne Hidalgo réitérant sa demande pour le samedi (et non le lundi comme le propose Ségolène Royal), Emmanuelle Cosse tweete son soutien à la proposition de la maire de Paris. 

Ce vendredi, Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, a lui aussi demandé la gratuité des transports pour la journée du 21 mars. Des décisions devraient être prises en fin d'après-midi. 

Notons que les relations entre Ségolène Royal et Anne Hidalgo sont relativement fraîches depuis quelque temps, surtout depuis "l'affaire Roland-Garros". Elles ne sont pas réellement meilleures avec Cécile Duflot depuis que la ministre a promis de comparer son bilan avec celui des Verts au gouvernement

[Edit 19h33]

Ségolène Royal ne cède pas un pouce de terrain. En début de soirée, l'AFP nous apprend que la ministre maintient le déclenchement de la circulation alternée à la date de lundi 23 mars, sauf si la pollution baisse durant le week-end.

Du rab sur le Lab

PlusPlus