Dominique Bussereau chambre le PS pour sa primaire et propose de prêter la Cocoe

Publié à 17h13, le 23 janvier 2017 , Modifié à 17h14, le 23 janvier 2017

Dominique Bussereau chambre le PS pour sa primaire et propose de prêter la Cocoe
Dominique Bussereau. © AFP

BREF - Le flou entourant la participation à la primaire de la Belle Alliance Populaire rappelle furieusement des épisodes plus sombres de l’histoire politique française. Et notamment l’un des derniers épisodes houleux de feu l’UMP. C’est avec ce souvenir peu glorieux en tête que le député LR Dominique Bussereau a choisi de chambrer la primaire organisée par le PS.

Sur Twitter ce lundi 23 janvier, celui qui préside le département de la Charente-Maritime propose en effet que la Cocoe, l’instance chargée de contrôler le bon déroulement du scrutin pour la présidence de l’UMP entre Jean-François Copé et François Fillon en 2012 :

Vu la confusion des résultats, il faut que la Cocoe et ses fins limiers de l’UMP se mette à la disposition du Parti socialiste.

En 2012, lorsque Jean-François Copé et François Fillon s’étaient affrontés pour la présidence de l’UMP, les deux camps s’étaient déclarés vainqueurs et avaient crié à la tricherie. Après une nuit de psychodrame, la Cocoe, Commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales, était devenue célèbre en l’espace de quelques heures, devant alors départager les deux impétrants empêtrés dans une élection polémique.

A la différence de l’élection pour la présidence de l’UMP d’alors, la primaire de la BAP n’est pas contestée dans son résultat et ses rapports de force entre candidats. C’est au niveau de la communication officielle sur la participation que la confusion est totale.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Un "bug" censé expliquer, selon Christophe Borgel, les grosses incohérences sur les résultats de la primaire 

> François de Rugy trouve "inacceptable" la "présentation trompeuse des résultats" de la primaire  

> Jean-Luc Mélenchon ironise sur la confusion autour des chiffres de la primaire : "un grand classique" du PS  

> Le député PS Christian Bataille, soutien de Valls, s’en prend à Thomas Clay, le "propagandiste de la Haute Autorité" de la primaire de la BAP 

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Haute autorité de la primaire PS : "il n'y a pas de participation gonflée" 

> Chiffres de participation à la primaire de la gauche : simple "bug" ou tripatouillage ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus