Florian Philippot est convaincu que Marine Le Pen est visée par un complot judiciaire pour 2017

Publié à 17h28, le 09 juillet 2015 , Modifié à 17h34, le 09 juillet 2015

Florian Philippot est convaincu que Marine Le Pen est visée par un complot judiciaire pour 2017
© FREDERICK FLORIN / AFP

COMPLOOOT - Malgré sa candidature aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais - Picardie, dont l'annonce a été réservée aux habitants de la région (enfin presque), Marine Le Pen sera candidate à l'élection présidentielle de 2017.

Si tout va bien. Oui, car les affaires judiciaires autour du parti frontiste continuent et notamment celle concernant le micro-parti Jeanne, crée pour collecter de l'argent pour les campagnes du FN. Déjà huit personnes ont été mises en examen dans le dossier où les juges tentent de vérifier s'il n'y a pas eu de surfacturations ou de "ventes forcées" aux candidats du parti.

Comme l'explique l'Express (lien abonné), cette affaire pourrait rebondir à terme sur la cheffe frontiste. 

Et cette éventualité est prise au sérieux par le numéro 2 du parti, Florian Philippot. Auprès du magazine, il avance une théorie selon laquelle tout est prévu pour mettre Marine Le Pen dans l'embarras à quelques jours de la présidentielle de 2017. Il explique :

"

L'objectif final étant sans doute, dix jours avant le premier tour de l'élection présidentielle de 2017, de mettre en examen Marine Le Pen elle-même.

"

Une explication "évidemment" partagée par la cheffe frontiste elle-même selon le magazine. Puis, le numéro 2 du parti frontiste accuse nommément le Premier ministre de posséder un cabinet secret destiné à faire tomber le Front national. Il dit :

"

Manuel Valls a un cabinet noir anti-FN.

"

D'habitude, l'idée de cabinet noir est davantage utilisée par les membres de Les Républicains (comme ici ou ici) pour remettre en cause la présence du nom de Nicolas Sarkozy dans plusieurs affaires.

Là, Florian Philippot développe une thèse qu'il avait déjà émise concernant la loi Renseignement : l'exécutif français veut du mal au Front national.

Récemment, Manuel Valls s'était aventuré à commenter les différentes crises au FN, comme lors du 1er mai agité du parti ou lors de la scission Jean-Marie Le Pen / Marine Le Pen.  





A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Marine Le Pen, Nicolas Bay et David Rachline visés dans une enquête pour "financement illégal de campagnes électorales"

Marine Le Pen explique la mise en examen d’un de ses proches par la proximité des départementales

La justice accède à la demande de Jean-Marie Le Pen et annule la consultation des adhérents du FN



A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> FN : le trésorier du micro-parti de Marine Le Pen mis en examen

> Chatillon mis en examen : "le FN n'a rien à se reprocher"

> Un proche de Le Pen photographié en plein salut fasciste

Du rab sur le Lab

PlusPlus