François Hollande va déjeuner à San Francisco avec les patrons de Google, Facebook et Twitter

Publié à 18h29, le 03 février 2014 , Modifié à 06h36, le 04 février 2014

François Hollande va déjeuner à San Francisco avec les patrons de Google, Facebook et Twitter
François Hollande, pendant la campagne présidentielle (photo MaxPPP)

COURS DE RATTRAPAGE - Mercredi 12 février, à 12H30 heure de San Francisco, 21h30 heure de Paris, François Hollande va déjeuner avec les patrons des plus grands géants du web dont ceux de Facebook et Twitter.

Des conseillers du président ont détaillé, ce lundi 3 février, au cours d'une réunion de présentation du déplacement, le programme prévisionnel des trois jours de visite d'État de François Hollande à Washington puis San Francisco du lundi 10 février au mercredi 12 février.

Mercredi 12 février donc, sans qu'il soit encore possible d'établir la liste définitive des convives, l'homme qui s'est récemment remis à tweeterdéjeunera avec les dirigeants de Twitter, Facebook (Mark Zuckerberg est annoncé), Google et Mozilla.

Les sujets de frictions ne manqueront pas. La France cherche une façon de faire payer plus d'impôtsà Google, spécialiste de "l'optimisation fiscale"à qui l'on reproche aussi des pratiques anti-concurrentielles. Et le gouvernement a du beaucoup batailler pour lutter contre les hashtags haineux sur Twitter.

A l'issue de ce repas avec les rois de la Silicon Valley, le chef de l'État visitera en compagnie du maire de San Francisco, Ewin Lee, une "US French Tech Hub". Venus avec les responsables de jeunes entreprises prometteuses du web comme Blablacar (covoiturage) , Tralalère (programmes éducatifs) et KissKissBankBank (financement participatif), il devrait prononcer une allocution sur l'innovation.

Le 25 mai 2011, Nicolas Sarkozy avait reçu à l'Elysée le patron de Facebook à l'occasion du e-G8 organisé à Paris. "C’est la première fois que je comprends aussi bien quelqu’un qui ne parle pas ma langue", s'enthousiasmait Marc Zuckerbergà l'issue de cette rencontre.

A lire aussi sur le Lab :

> Google offre gratuitement une visite virtuelle de l'Assemblée

Du rab sur le Lab

PlusPlus