Jean-Marie Le Pen "pense" que sa fille veut "se concilier l'indulgence du système"

Publié à 07h59, le 10 avril 2015 , Modifié à 09h30, le 10 avril 2015

Jean-Marie Le Pen "pense" que sa fille veut "se concilier l'indulgence du système"
© BERTRAND LANGLOIS / AFP

LE COUP DU MENHIR - Voilà une accusation qui ne devrait PAS DU TOUT plaire à Marine Le Pen. Alors que la présidente du FN a demandé à son père, jeudi 9 avril sur TF1, de mettre de lui-même un terme à sa carrière politique, le président d'honneur du parti lui a répondu, lui aussi par voie de presse, ce vendredi. 

Sur RTL, Jean-Marie Le Pen s'interroge : 

Je me demande si ce n'est pas une manœuvre délibérée pour essayer de se concilier je ne sais quelle sympathie ou indulgence de la part du système, qui lui dirait : 'Écoutez, il faut rompre avec Jean-Marie Le Pen, il faut absolument briser, il faut changer de nom, il faut que vous soyez autre chose'. Et quand elle sera autre chose, elle sera plus rien.

"Je le pense, oui. En tous cas elle en prend le risque", a-t-il précisé, relancé pour savoir s'il accusait bien sa fille de "se soumettre au système". Voilà pour celle qui fustige à la moindre occasion "l'UMPS" et "le système" qui jouerait contre son parti. Jean-Marie Le Pen a également évoqué "un projet extérieur au Front national, destiné à le faire rentrer dans le troupeau"

Il estime par ailleurs que la procédure disciplinaire en cours contre lui n'est pas justifiée :

Madame Le Pen créée une difficulté majeure [...] sous des prétextes qui sont évidemment extrêmement légers et qui ne justifient pas l'action qu'elle prétend mener. 

Marine Le Pen considère qu'il est "entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique" ? Jean-Marie Le Pen rétorque : 

Moi je n'ai plus d'ambitions politiques de grande dimension. C'est elle qui se suicide, c'est elle qui se tire une balle dans le pied en prétendant se détacher de Le Pen. Mais Le Pen, c'est soit une roue de la voiture, soit le moteur. En tous cas c'est un élément fondamental et si on s'en sépare délibérément, et sans raison justifiée, eh bien c'est dans les faits du sabotage.

"Madame Le Pen dynamite sa propre formation", a-t-il encore jugé, comme il l'avait déjà souligné jeudi."Le Menhir" n'est donc pas près de lâcher l'affaire. "Je vais me défendre évidemment, et probablement attaquer aussi", a-t-il prévenu au sujet du bureau exécutif du parti auquel il a été convoqué. 

Sur TF1, la présidente du parti frontiste avait invité son père à "faire preuve de sagesse et tirer les conséquences du trouble qu'il a lui-même créé et arrêter ses responsabilités politiques". "Il faut mettre fin à ce trouble, ajoutait-elle. Il peut le faire."

"Une interview qui me laisse pantois", a réagi Jean-Marie Le Pen, qui "n'arrive pas très bien à comprendre les causes de son action, les étapes de son déroulement".

[BONUS TRACK] Candidat ou pas ?

Jean-Marie Le Pen maintiendra-t-il sa candidature au x régionales en PACA même sans l'investiture du FN ? "C'est à voir, répond-il. C'est dans le champ des réflexions. Je ferai ce qui sera de plus utile à mon pays."

Du rab sur le Lab

PlusPlus