Mariage homo : empêché de parler, le rapporteur de la loi annule ses conférences et lance un "appel solennel" aux opposants

Publié à 13h01, le 06 avril 2013 , Modifié à 19h26, le 06 avril 2013

Mariage homo : empêché de parler, le rapporteur de la loi annule ses conférences et lance un "appel solennel" aux opposants
Des "jeunes nationalistes" empêchent la tenue de la conférence du député Erwann Binet, vendredi 5 avril, à Saint-Etienne. (MaxPPP)

RADICALISATION - A nouveau chahuté par des opposants au mariage homosexuel, Erwann Binet, le rapporteur socialiste de la loi Taubira cible de menaces et d'insultes annule sa participation à une conférence ce lundi et lance, "en colère", un "appel solennel" aux manifestants du "mariage pour tous".

Mardi 26 mars à l'Université de Saint-Quentin-en-Yvelines, il avait été contraint d'abréger. Ce vendredi 5 avril, le député de l'Isère n'a même pas pu commencer sa conférence à la faculté de Saint-Etienne (Loire) et le raconte au Lab :

Quand je suis arrivé dans l'amphithéâtre, les militants de la "Manif pour tous" m'ont accueilli avec des sifflets et des huées.

Deux minutes plus tard, entre 5 et 10 membres des "jeunesses nationalistes" ont débarqué avec leurs regards haineux. Ils ont sauté sur le bureau juste devant moi. Impossible de s'exprimer.

Et j'ai vu des manifestants de la "manif pour tous" reprendre les slogans "La France aux Français" et "Hollande démission" de ces jeunes d'extrême droite dans un incroyable mélange.

L'élu viennois prend cependant soin de préciser qu'il n'a pas "pas été menacé dans [son] integrité physique" et qu'il refuse l'amalgame entre la droite et l'extrême-droite "je fais la part des choses entre les militants de la manifs pour tous et ces jeunes violents". 

  

Parmi ces jeunes, Alexandre Gabriac, qui s'en est ensuite vanté sur Twitter, est un ancien conseiller régional du Front National, suspendu de ses fonctions par le parti en mars 2011. Le jeune homme, à l'époque candidat aux élections cantonales, apparaissait sur plusieurs photos sur Facebook le bras tendu faisant un salut hitlérien devant un drapeau nazi.

Le député a ensuite pris la "triste décision" d'annuler sa participation annoncée à une autre conférence, lundi 8 avril, à Science Po Grenoble. "Et je n'honorerai pas non plus deux autres invitations auxquelles je voulais me rendre" indique l'élu au Lab.

Outre une communication sur cette "annulation forcée", l'élu veut faire passer un "message de vigilance" : 

J'en appelle solennellement aux organisateurs de la manif pour tous. Il faut qu'ils se ressaisissent.

Et ce qui me met particulièrement en colère, c'est qu'il faut qu'ils arrêtent d'amener des enfants.

Erwann Binet donne deux arguments :

Tout d'abord, on ne pas préjuger des futures orientations sexuelles de ces enfants-là..

Et puis aller à une manifestation aussi jeune, cela peut être traumatisant. Surtout quand il y a des gaz lacrimogènes.

Et le député de tweeter la photo d'un article (payant) du Dauphine Libéré avec une photographie des "Jeunes nationalistes", debouts sur le bureau, l'empêchant de commencer sa conférence : 

#mariagepourtous on peut pas réclamer le débat et l'entraver ensuite. twitter.com/erwannbinet/st…

— Erwann Binet (@erwannbinet) 6 avril 2013

Voté par l'Assemblée le 12 février, le projet de loi légalisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels est actuellement examiné par le Sénat.

A lire aussi sur Le Lab : 

> Son astuce pour garder pére et mère dans le code civil

> Sa lettre à l'évêque de Bayonne

Du rab sur le Lab

PlusPlus