Marion Maréchal-Le Pen suspend sa candidature en région PACA

Publié à 10h10, le 05 mai 2015 , Modifié à 12h33, le 05 mai 2015

Marion Maréchal-Le Pen suspend sa candidature en région PACA
© AFP

Trop de turbulences. Marion Maréchal-Le Pen a décidé de retirer provisoirement sa candidature pour mener la liste Front national en région PACA. La nièce Le Pen avait accepté mi-avril de se présenter après le retrait de son grand-père. Le bureau exécutif du FN, qui s'est réuni lundi 4 mai, l'a semble-t-il fait hésiter.

C'est Jean-Marie Le Pen lui-même qui a vendu la mèche ce mardi matin sur Europe 1 en déclarant :

"

Je sais qu’en bureau politique, elle a retiré sa candidature, mais je ne sais pas si ça sera durable.

"

Interrogée par lefigaro.fr, Marion Maréchal-Le Pen a tenu à se montrer plus précise, son grand-père ayant visiblement été un peu vite en besogne :

"

J'ai lu avec surprise certaines déclarations de Jean-Marie Le Pen à ce sujet ce matin. En réalité, j'ai demandé un délai de réflexion au bureau politique concernant ma candidature en Paca. Mon choix n'est absolument pas un soutien apporté au président d'honneur car j'ai été profondément choquée, en particulier par les propos qu'il a tenus lundi.

"

La députée dit vouloir "prendre [sa] décision rapidement, d'ici à quelques semaines". Elle considère qu'à cause du "conflit actuel", une "candidature plus neutre serait peut-être préférable dans l'intérêt du mouvement" et particulièrement dans "les fédérations locales du sud".

Avant cette interview, des proches de Marion Maréchal-Le Pen avaient expliqué auprès de l'AFP que la jeune femme était toujours bel et bien candidate mais qu'elle voulait "se donner le temps de la réflexion" pour "éviter de se prendre un coup" dans l'affrontement entre les deux Le Pen. Elle aurait déclaré en bureau exécutif :

"

Si ça continue comme ça, je n'irai pas, je ne veux pas me retrouver dans un truc où je peux me prendre un coup. Je ne vais pas assumer toutes les déclarations, toutes les haines, les querelles d'une force invraisemblable qui risquent de se produire.

"

Pour autant, la presque-candidate continuerait "à faire le casting des candidats" et "d'organiser les équipes militantes": "elle va voir comment elle sent la candidature", explique ce même proche.

La virulence des propos de Jean-Marie Le Pen à l'encontre de Marine Le Pen lors du bureau exécutif aurait choqué la troisième de la famille, pourtant habituellement plutôt classée dans le camp du grand-père que de la tante. Elle a toujours expliqué de ne pas vouloir "crier avec les loups" au début de la polémique contre le président d'honneur du parti, tout en prenant ses distances avec les propos tenus dans Rivarol et sur BFMTV. Elle a également estimé que son exclusion n'était pas "la bonne solution".

Le bureau exécutif du FN a décidé de suspendre Jean-Marie Le Pen de "sa qualité d'adhérent" et de supprimer le statut de président d'honneur.

 

Edit 10h40 avec informations de l'AFP.

Edit 12h25 avec interview au Figaro.

Du rab sur le Lab

PlusPlus