Primaire UMP pour les municipales à Paris : six candidats valident leurs parrainages

Publié à 14h53, le 09 avril 2013 , Modifié à 16h21, le 09 avril 2013

Primaire UMP pour les municipales à Paris : six candidats valident leurs parrainages
Pierre-Yves Bournazel, NKM et Franck Margain, trois candidats à la primaire UMP, déposent leurs parrainages le 9 avril 2013 (Maxppp)

C'est mardi, c'est parrainage. Ce 9 avril, les candidats à la candidature pour la mairie de Paris avaient jusqu'à midi pour déposer leurs sésames. Sur les huits prétendants, une seule n'a pas présenté les quelques parrainages recueillis : il s'agit de Douce de Franclieu, une inconnue se présentant comme simple "mère de trois enfants", vivant entre Paris et le Gers. Elle ne s'est pas déplacée.

Pour les sept autres, c'est défilé de cartons ce mardi au siège de la fédération parisienne UMP.

[Edit 16h15] Sur les sept candidats qui se sont déplacés avec leurs signatures, six ont reçu l'aval du Conseil supérieur de la primaire. Sans surprise, c'est Jean-François Moreau, retraité et candidat de dernière minute, qui n'a pas pu passer cette étape.

Le Lab profite du dépôt des parrainages pour faire un point sur les prétendants à la maire de Paris.

>> L'absente : Rachida Dati

Comme le raconte le journaliste de France 3 Ile-de-France Daïc Audouit, présent sur place, seule la maire du 7e arrondissement n'est pas venue en personne pour déposer ses parrainages, retenue par ses fonctions d'eurodéputée. C'est la conseillère de Paris Emmanuelle Dauvergne, proche de l'élue, qui a apporté les cartons.

Rachida ne viendra peut être pas elle-même donc il y a débat pur savoir si on fait une photo de famille sans elle

— daic audouit (@daicaudouit) 9 avril 2013

#primaire # UMP Dauvergne est arrivée pour déposer les parrainages de #Dati les candidats sont au complet

— daic audouit (@daicaudouit) 9 avril 2013

>> La winneuse : Nathalie Kosciusko-Morizet

 (NKM arrive avec ses parrainages au siège de l'UMP - Maxppp)

Pas de doute sur le nombre de parrainages de NKM, soutenue publiquement par une grande partie des dirigeants de l'UMP. Depuis sa déclaration de candidature, l'ancienne maire de Longjumeau a multiplié les plateaux TV et beaucoup misé sur la communication. Par exemple avec le choix de son adresse de QG : rue de la Lune, métro Bonne nouvelle.

>> Le plus fier : Pierre-Yves Bournazel

Le conseiller de Paris a tout fait pour se faire connaitre du grand public depuis sa déclaration de candidature, dégainant des propositions comme les "taxis roses" réservés aux femmes ou critiquant avec véhémence l'arrivée de NKM dans la course ("Paris n'est pas un marche-pied").

Ce mardi, il est très fier de ses cartons et est le seul à donner un chiffre : 700 parrainages.

Je viens de déposer mes parrainages ! #Bournazel2014#Paristwitter.com/pybournazel/st…

— PierreYves Bournazel (@pybournazel) 9 avril 2013

>> Le plus long à se décider : Jean-François Legaret

 (Jean-François Legaret accompagné de Dominique Tibéri le 9 avril - Maxppp)

Le maire du 1er arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, a mis du temps avant de se décider à se présenter, arguant qu'il n'irait que si Jean-Louis Borloo et François Fillon ne se lançaient pas. Sûr de ses parrainages, il a lancé son site de campagne le 8 avril.

Parmi ses soutiens, on trouve le poids lourd Jean Tibéri, rancunier depuis que NKM a affirmé qu'elle ne voudrait pas de personnes "condamnées à des peines lourdes" sur ses listes. Selon Daïc Audouit, Jean-François Legaret est d'ailleurs arrivé avec le fils de Jean Tibéri.

>> Les moins connus : Franck Margain et Chenva Tieu

(Franck Margain arrive avec ses parrainages - Maxppp)

Le premier est conseiller régional et représentant du parti de Christine Boutin, le Parti chrétien-démocrate. Le second n'a pas de mandat électif et a été nommé secrétaire national chargé des relations avec l'Asie par Jean-François Copé en 2011.

Très méconnu du grand public, Chenva Tieu pourrait tout de même avoir ses parrainages. Il en annonce en tout cas onze provenant d'élus d'Ile-de-France, sur les dix demandés.

#primaire#ump#paris Chenva #Tieuà 11 parrainages d'élu. Le seuil c'est 10. Petite marge de sécurité avant le recomptage

— daic audouit (@daicaudouit) 9 avril 2013

>> Le candidat surprise : Jean-François Moreau

Selon l'AFP, ce radiologue retraité de 72 ans est venu déposer ses parrainages ce mardi. Totalement méconnu, Jean-François Moreau s'est déclaré le 27 mars, comme l'indique son site internet. Il y précisait alors  : "recherche très urgente de parrainages parisiens".

Quelques heures plus tard, sa candidature à la candidature a été invalidée par le Conseil supérieur de la primaire.

>> Quelles règles pour les parrainages ?

Pour se présenter aux primaires, les candidats doivent être parrainés par 10 élus (Conseillers de Paris, Conseillers d’Arrondissement, Parlementaires, membres du Parlement Européen élus à Paris et Conseillers régionaux parisiens d’Ile-de-France) répartis dans 3 arrondissements.

Ils doivent également avoir la signature de 300 électeurs, inscrits sur les listes électorales parisiennes au 31 décembre 2012 et répartis dans 5 arrondissements.

[Edit 16h15 avec le nombre final de candidats]

Du rab sur le Lab

PlusPlus