Suivez le compte-rendu du conseil des ministres du 26 juin

Publié à 08h49, le 26 juin 2013 , Modifié à 12h48, le 26 juin 2013

Suivez le compte-rendu du conseil des ministres du 26 juin

LIVE-TWEET - Point NVB, épisode 40. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault se réunit, ce mercredi 26 juin, comme chaque semaine, à l'Elysée pour le conseil des ministres.

Le debrief est assuré par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, et le live-tweet par @delphinelegoute.

> Dans la cour de l'Elysée

Les ministres du Commerce Exterieur et de l'Intérieur ne s'arrêtent pas au stand journalistes...

 ... contrairement à la ministre du Logement :

>> Dans l'actualité de ce mercredi

> Le retour de Cahuzac à l'Assemblée ... pour son audition

A partir de 16h30, l'ancien ministre du Budget revient au Palais Bourbon. La commission d'enquête qui se penche sur la gestion de l'affaire Cahuzac par l'exécutif va entendre le premier concerné après s'être notamment entretenu avec les journalistes de Mediapart, Michel Gonelle, le détenteur de l'enregistrement audio, ou encore Alain Zabulon, le directeur de cabinet adjoint de François Hollande.

Najat Vallaud-Belkacem n'a pas voulu commenter plus en avant cette audition :

C'est le minimum qu'il rende compte de ses errements devant la représentation nationale.

Hasard de calendrier, cette audition a lieu un peu plus d'une heure après celle de Dominique Strauss-Kahn au Sénat, en sa qualité d'ancien patron du FMI, devant la commission d'enquête sur "le rôle des banques et des acteurs financiers dans l'évasion des capitaux". 

Une intervention de DSK au Sénat qui n'inspire guère les membres du gouvernement Ayrault : 

Interrogée sur cette audition quelques minutes plus tard, Najat Vallaud-Belkacem soupire longuement et ne commente pas :

Après plusieurs relance, la porte-parole finit par donner son impression personnelle :

Si vous me demandez mon avis, moi, j'estime que monsieur Strauss-Kahn n'appartient plus à la rubrique politique et que, de ce point de vue là, je n'irais pas rechercher particulièrement son expertise (...) Ce n'est pas moi qui l'ait invité au Sénat, interrogez ceux qui l'ont fait.

> 20 milliards de déficit de trop ?

Selon les calculs des députés de l'UMP et de l'UDI de la commission des finances, le déficit de l'Etat à la fin de l'année devrait dépasser de 20 milliards les prévisions du gouvernement, atteignant ainsi 80 milliards d'euros, soit 4% du PIB. Ils demandent une de finances rectificative pour redresser la barre.

"Mensonge" a répondu le ministre de l'Economie Pierre Moscovici mardi matin, avant d'ajouter : "Nous n'avons pas besoin d'un collectif budgétaire qui rajouterait de l'austérité à l'austérité". La prochaine loi de finances sera votée à l'automne et concernera le budget 2014.

> Le haut score du FN en Lot-et-Garonne

Dimanche, si l'UMP a bien remporté l'ancien fief de Jérôme Cahuzac, le FN a réussi à rassembler plus de 46% des voix, laissant penser que l'appel au Front républicain de la gauche n'avait pas été totalement suivi.

Certains socialistes en ont même profité pour appeler à la fin du Front républicain "automatique" anti-FN, arguant que l'UMP et le parti de Marine Le Pen étaient désormais sur la même ligne.

NVB martèle ce mercredi matin que l'ancien ministre du Budget est responsable de ce second tour UMP VS FN :

> Solidarité avec Montebourg

Interrogée sur la polémique entre le ministre du Redressement productif français et le président de la Commission Européenne, Najat Vallaud-Belkacem fait bloc avec Arnaud Montebourg qui accuse José-Manuel Barroso d'être "le carburant du Front National" : 

>> A l'agenda du Conseil des ministres

> La loi Duflot sur le logement

Appelé projet de loi "pour l'accès au logement et un urbanisme renové", la loi Duflot présentée ce mercredi prévoit entre autres un encadrement des loyers dans les grandes agglomérations avec des tarifs médians à ne pas dépasser. Autre exemple, l'interdiction des "marchands de liste", ces agences qui font croire qu'elles disposent de logements mais ne vendent que des listes de fausses annonces.

Mardi soir, la ministre a fait un petit tweet de teasing pour sa loi :

> Sur le front du chômage

Annonce du gouvernement après la seconde conférence sociale, dans la boîte à outils de l'exécutif contre le chômage : 

> On a bien travaillé

La porte-parole du gouvernement indique que le ministre chargé des relations avec le Parlement a souligné en Conseil des ministres l'activité intensive des députés cette année : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus