"Valls aurait-il du s'abstenir de répondre sur baby loup ?", article le plus lu de la semaine

Publié à 16h58, le 25 mars 2013 , Modifié à 16h58, le 25 mars 2013

"Valls aurait-il du s'abstenir de répondre sur baby loup ?", article le plus lu de la semaine
Manuel Valls à l'Assemblée nationale. (Maxppp)

BEST-OF HEBDO –Manuel Valls aurait-il du s’abstenir de répondre sur Baby Loup ? Le commentaire d’une décision de justice de la part du ministre de l’Intérieur est le sujet le plus lu de la semaine dernière sur le Lab.

D’autres sujets ont également attiré l’attention comme les paroles intégrales de la très commentée chanson de Carla Bruni titrée "Le pingouin", Jean-François Copé qui fait condamner un internaute, le retour potentiel de Jérôme Cahuzac à l’Assemblée nationale ou encore les critiques de Christian Jacob envers Christiane Taubira.

 

  1. Lundi 18 Mars: les paroles intégrales du "Pingouin" de Carla Bruni

    POISSON D'AVRIL - Carla Bruni-Sarkozy parle-t-elle de François Hollande dans sa chanson "Le Pingouin", à paraître sur son nouvel album le 1er avril? "Oui", assurait RTL vendredi 15 marsen publiant quelques paroles de la chanson, "oui" encore, dixit l'entourage de François Hollande, selon des confidences rapportées par une journaliste du Point, "peut-être" répond l’opposition, qui se diviseà ce sujet-là.

    Voir les paroles intégrales :

    C’est le pingouin que l’on aperçoit au matin,

    Les bras ballants le pingouin, les bras ballants mais l’œil hautain

    Car il prétend le pingouin être sûr de ce qui est certain.

    Il est savant ce pingouin. Il a étudié son latin et son accent le pingouin.

    Mais quand il parle on entend rien, il bouffe ses mots le pingouin.

    Il cause comme on perd son chemin.

    Lire la suite ICI

  2. Mardi 19 mars : Copé fait condamner un internaute

    La justice a donné raison au président de l'UMP. Jean-François Copé a fait condamner Baptiste Fluzinà 150 euros d'amende avec sursis, pour des propos tenus sur twitter, ainsi qu'à un euro de dommages et intérêt, selon le jugement de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, rendu le 19 mars.

     

  3. Mercredi 20 mars : Valls aurait-il du s'abstenir de répondre sur baby loup ?

    PAS DE COMMENTAIRE, MAIS … - Mardi, la Cour de cassation a annulé le licenciement en 2008 d'une employée voilée de la crèche privée "Baby Loup". Une décision aussitôt commentée et "regrettée" par le ministre de l'Intérieur Manuel Vallsà l'Assemblée nationale lors de la séance de questions au gouvernement.

     

  4. Jeudi 21 mars : Cahuzac, le retour ?

    Jérôme Cahuzac pourrait remercier Nicolas Sarkozy. Grâce à la réforme constitutionnelle de 2008, le ministre démissionnaire du Budget va retrouver automatiquement son siège de député dans un mois, s’il le décide. Un droit déjà utilisé lors des derniers remaniements par de nombreux ministres avant lui, comme Eric Woerth ou Jean-Louis Borloo. S'il renonce à redevenir député, alors une élection partielle sera organisée dans sa circonscription.

     

  5. Vendredi 22 mars : Sarkozy mis en examen, Bruni chante à Berlin

    Souriante. Radieuse, même. En toutes circonstances. Carla Bruni ne laisse rien paraître jeudi 21 mars au soir, alors que son mari vient d'être mis en examen. La chanteuse se trouve alors à Berlin, pour la cérémonie des Echo Awards où elle s'affiche sur le tapis rouge en compagnie de la chanteuse Lana Del Rey.

     

  6. Samedi 23 mars : Jacob : "Taubira n’existe que dans le clash"

    Réélu président du groupe UMP en juin dernier, Christian Jacob est le patron de l’opposition parlementaire à l’Assemblée nationale. Du moins, sur le papier. Ce fidèle de Jean-François Copé nous a reçus, le 13 mars, pendant une heure dans son bureau du Palais Bourbon.

    A froid, ce chiraquien, ancien ministre de la Famille (2002-2004) et de la Fonction publique (2005-2007), est revenu sur les débats passionnés sur le mariage homosexuel face à Christiane Taubira, envers qui il se montre très critique, ainsi que sur le réapprentissage de l’opposition pour l’UMP et le parlementarisme à l’heure du numérique.

     

Du rab sur le Lab

PlusPlus