Jean-Marie Le Pen menace à nouveau Marine Le Pen de créer un mouvement indépendant du FN

Publié à 07h44, le 23 février 2016 , Modifié à 09h07, le 24 février 2016

Jean-Marie Le Pen menace à nouveau Marine Le Pen de créer un mouvement indépendant du FN
Jean-Marie Le Pen © JOEL SAGET / AFP

C'est une nouvelle fois par une lettre que Jean-Marie Le Pen parle à Marine Le Pen, "madame la présidente", comme il l'écrit. Les deux ne s’adressent plus la parole depuis que la fille a décidé d'exclure son père du parti qu'il a fondé. Alors cela se asse désormais de façon épistolaire.

Dans une lettre publiée ce mardi 23 février sur son site internet, le "Menhir" s'adresse à la cheffe frontiste. Rien de bien nouveau pour commencer, le fondateur du FN débutant sa missive en répétant qu'il n'a rien dit de mal à Rivarol ou à RMC comme cela lui est reproché et qu'il est victime d'un complot initié ou en tout cas soutenu ceux qu'il désigne comme "les ambitieux du Carré", le nom du siège du parti. Cette entame sent le réchauffé. 

Il faut attendre quasiment la fin de la lettre pour que Jean-Marie Le Pen n'agite son nouveau chiffon rouge : la création par ses soins d'un mouvement indépendant du FN. Après avoir juré que "le sursaut de la France ne peut être espéré que de la victoire préalable du candidat national" et que celle-ci ne se fera que si le FN est uni, l'eurodéputé demande la réunion du comité central du parti pour statuer sur son cas personnel.

"Il faut refermer au plus tôt la faille ouverte, qui, déjà, suscite les ambitions chez de potentiels candidats qui, par leur seule présence, menaceraient vos chances de figurer au second tour", dit-il.

Il ajoute :

"

J'ai le sentiment d'avoir au long de cette année tout fait pour aider à l'unité. Cette lettre est un dernier effort avant qu'il ne soit trop tard. […] Des demandes pressantes me conduisent à organiser, si possible à l'intérieur, ou en parallèle avec le Front national, un rassemblement des volontés patriotiques fidèles à la ligne politique d'un changement décisif. Si notre démarche n'aboutit pas, conscients des terribles dangers qui menacent notre patrie, nous ne baisserons pas les bras, et agirons alors à regret en dehors du Front national.

 

"

Voici l'intégralité de la lettre :



Début septembre 2015, en marge des universités d'été du FN à Marseille, Jean-Marie Le Pen avait annoncé au cours d'un déjeuner avec ses soutiens la création du mouvement "Bleu Blanc Rouge". Déjà à l'époque, le "Menhir" avait fait savoir que ce mouvement pourrait exister en dehors du FN, s'il le fallait.

La balle est donc dans le camp de Marine Le Pen, veut-il croire. Reste plus qu'à attendre sa réponse de la présidente du FN. Si elle accède à la demande de Jean-Marie Le Pen, la menace d'un nouveau mouvement ne sera pas mise à exécution. En revanche, si jamais celle-ci persistait dans l'exclusion du patriarche, Jean-Marie Le Pen lancera son mouvement. Les statuts sont déjà écrits, assure-t-on au Lab. Un site internet pourrait également être mis en ligne rapidement. 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Le FN compare Jean-Marie Le Pen aux Femen pour en partie expliquer son exclusion

> Louis Aliot a voté contre l'exclusion de Jean-Marie Le Pen lors du bureau exécutif du FN

> Comment Marine Le Pen justifie son refus de voir Jean-Marie Le Pen à l'université d'été du FN 

> Marine Le Pen fait du gringue au révisionniste polonais Janusz Korwin-Mikke pour composer un groupe au Parlement européen

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> FN : comment Marine Le Pen compte "neutraliser" son père 

> Jean-Marie Le Pen sur son exclusion : "ça vient d'assez loin" 

> FN : vers l'exclusion de plusieurs soutiens de Jean-Marie Le Pen 

Du rab sur le Lab

PlusPlus