Mme Bartolone travaille pour son mari à l'Assemblée, sujet le plus lu cette semaine

Publié à 17h59, le 29 septembre 2012 , Modifié à 18h32, le 29 septembre 2012

Mme Bartolone travaille pour son mari à l'Assemblée, sujet le plus lu cette semaine
Valérie Trierweiler, Brigitte Ayrault et Véronique Bartolone, le 14 juillet 2012. (Maxppp)

L'épouse de Claude Bartolone embauchée dans son propre cabinet, voilà le sujet le plus lu sur Le Lab cette semaine du 24 septembre. Interrogé sur cette salariée pas comme les autres, le président de l'Assemblée nationale a répondu au Lab : "Je n'ai pas embauché ma femme, j'ai épousé ma collaboratrice."

Parmi les autres sujets qui vous ont intéressé, on trouve la nouvelle boîte de com' de Nadine Morano, le fils d'une sénatrice PS pressenti pour prendre la tête de l'Epad ou encore la méthode Coué selon François Bayrou.

  1. Lundi 24 septembre : Marion Maréchal promet à sa tante qu'elle ne lui fera pas d'ombre

    Sur lelab.europe1.fr

    Marion Maréchal-Le Pen est montée à la tribune lors de l'université d'été du Front national le 23 septembre ... et a rassuré sa tante.

    A 22 ans, la députée du Vaucluse, est venue raconter ses premiers mois à l'Assemblée sous les yeux de Jean-Marie et Marine Le Pen, assis au premier rang. Dès le début de son discours, elle a eu ces mots pour la présidente du FN :

    "Je voulais te rassurer Marine (...) tu es celle qui incarne l'espoir, qui incarne l'avenir, et moi je suis... je suis... tu es mon chef de file, voilà."

    Cet été, Marine Le Pen a donné l'impression de s'éclipser derrière sa nièce et Gilbert Collard, les deux élus Rassemblement bleu marine. Après sa défaite aux législatives à Henin-Beaumont, la présidente frontiste allait-elle perdre en visibilité ?

    Marine Le Pen a finalement fait sa rentrée médiatique sans grand fracas le 4 septembre. Quinze jours plus tard, elle a profité des émeutes contre le film anti-islam et des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo pour déclarer dansLe Monde : "Je mets à la porte tous les intégristes étrangers." Elle y a réitéré sa volonté d'interdire "le voile et la kippa" dans "les magasins, les transports, la rue".

  2. Mardi 25 septembre, Mme Bartolone conseille son mari à l'Assemblée

    Sur lelab.europe1.fr

    Le président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone, a confirmé au Lab avoir embauché, à son cabinet, son épouse, Véronique Bartolone, au poste de "chargée de mission interventions et droit des femmes".

    Selon lui, il n'y a aucun conflit d'intérêt dans ce recrutement :

    C’est ma collaboratrice depuis 1998. Avant, elle travaillait avec moi au ministère (Claude Bartolone a été ministre de la Ville du gouvernement Jospin de 1998 à 2002, ndlr) puis a été mon assistante parlementaire.

    Ce n’est pas la même chose d’avoir une épouse et de l’embaucher que d’avoir une collaboratrice que l’on épouse.

    Un article à lire par ici.

  3. Mercredi 26 septembre : le fil d'une sénatrice PS pressenti à la tête de l'Epad

    Sur lelab.europe1.fr

    L’Epad attise les convoitises, et suscite les polémiques. Après le couac du parachutage de Jean Sarkozy, fils de l’ancien chef de l’Etat, le gouvernement serait, d’après le Point, sur le point d’adouber le fils de Bariza Khiari, vice-présidente PS du Sénat, à la tête de l'Etablissement public de l'aménagement de la Défense.

    Selon l’édition de l’hebdomadaire Amin Khiari, 35 ans, bénéficierait des soutiens de Jean-Vincent Placé, patron du groupe écolo de la Haute assemblée, ainsi que de Cécile Duflot, ministre du Logement.

    Joint par Mediapart, son cabinet confirme que la procédure est en cours et garantit qu'il "n'y a rien de décié pour l'instant."

    Article à lire dans on intégralité par ici.

  4. Jeudi 27 septembre : Morano lance sa boite de communication

    Sur lelab.europe1.fr

    RECONVERSION - Nadine Morano va lancer une boite de com'. Une société spécialisée dans la communication à destination des entreprises mais aussi des politiques selon L'Express paru ce mercredi 26 septembre.
     

    L'hebdomadaire précise que les journées sont bien longues pour l'ancienne ministre et l'ancienne députée de Meurthe-et-Moselle mairs qu'elle se réjouit d'avoir déjà des clients : "ils sont déjà nombreux à me demander des conseils."

  5. Vendredi 28 septembre : Royal exaspérée

    Sur lelab.europe1.fr

    ESQUIVE – Présents à l’ONU, mercredi à New York, en même temps, Ségolène Royal et François Hollande ne se sont pas croisés. Ce qui a eu le don d’exaspérer la présidente de la région Poitou-Charentes, d’après Le Figaro.

    Comme le racontait le Lab, le mercredi 26, François Hollande a modifié son itinéraire pour pénétrer dans le quartier général de l'ONU afin de ne pas croiser son ancienne compagne, Ségolène Royal, présente, elle, en tant que vice-présidente de l’Internationale socialiste.  

    Et c’est peu dire que Ségolène Royal n’a pas apprécié d’être dédaignée ainsi par son ancien compagnon devenu chef de l’Etat. "A présidence normal, relations normales", a-t-elle persifflé au Figaro (lien payant).

    Et d’ajouter, énervée : 

    Ça suffit, si cela avait été Martine Aubry ou Harlem Désir, il serait venu les saluer.

  6. Samedi 29 septembre : la méthode Coué by Bayrou

    Sur lelab.europe1.fr

    En fait, la création de l'UDI est une bonne chose pour le MoDem.Voilà en substance le raisonnement de François Bayrou pour rester "radicalement optimiste".

    Le Figaro a accompagné le leader centriste dans le train qui l'amenait à l'université de rentrée du MoDem à Guidel, dans le Morbihan, le 28 septembre. Celui qui voit certains élus de l'aile droite du parti rejoindre lenouveau mouvement de Jean-Louis Borloo [comme Olivier Henno, Alain Dolium ou Jean-Marie Vanlerenberghe], tente de rester positif envers et contre tout. Il explique au Figaro pourquoi, au final, l'UDI n'est pas une menace :

    Le paysage va se simplifier. (...) Avant l'UDI, il y avait plus de dix partis se réclamant du centre droit, c'est-à-dire de la droite, puisque par définition le centre ne peut être qu'indépendant. Maintenant, l'offre est plus simple.

    Article à lire dans son intégralité par ici.

Du rab sur le Lab

PlusPlus