Législatives : Premier vote de Hollande président

Publié à 10h35, le 10 juin 2012 , Modifié à 11h21, le 10 juin 2012

Législatives : Premier vote de Hollande président

Comme souvent, c'est François Bayrou qui a tiré le premier. Le président du Modem a voté très tôt, le premier parmi les grandes personnalités.

Comme lui, 46 millions d'électeurs sont appelés à désigner les 577 députés. Les Français ont commencé à voter dimanche matin pour un scrutin dont l'enjeu est de donner ou refuser à la gauche une majorité à l'Assemblée nationale, après l'élection de François Hollande à la présidence de la République.

Participation, vote des personnalités, ... le Lab suit le premier tour des élections législatives toute la journée. 

  1. Bayrou, Fabius, Carlotti, les premiers ...

    C'est parti. Les bureaux de vote de métropole ont ouvert à 8 heures pour ce premier tour des élections législatives auquel sont appelés 46 millions d'électeurs pour départager 6.603 candidats.

    L'enjeu principal : donner, ou non, une majorité à la présidence de François Hollande, élu le 6 mai dernier. 

    >> François Hollande rentrera en voiture

    Cette fois, pour le premier tour des élections législatives, François Hollande va choisir la voiture pour rentrer. Cinq heures de route pour retrouver l'Elysée suite à une journée corrézienne et éviter les polémiques suite au trajet en avion privé du 6 mai. 

    >> Incidents dans la circonscription de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen 

    Les forces de l'ordre sont intervenues dimanche dans un bureau de vote de Méricourt (Pas-de-Calais), ville de la 11e circonscription où se présentent Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. La police a dû intervenir afin de faire entrer un assesseur du Front national qui en était empêché selon la préfecture du Pas-de-Calais.

    >> 21,06% de participation à midi

    La participation est plus faible qu'en 2007 à midi. 21,06% des électeurs se sont déplacés à cette heure pour voter en métropole. 

    A lire : faible participation à midi

    >> A Paris, Nicolas Sarkozy vote avec Carla Bruni-Sarkozy 

    Bureau de vote 26 du XVIe arrondissement de Paris, Nicolas Sarkozy a voté ce dimanche, aux côtés de son épouse Carla Bruni-Sarkozy autour de 11h45. 

    Sous des applaudissements mais avec un dispositif de sécurité bien plus léger que le 6 mai dernier, Nicolas Sarkozy a glissé son bulletin dans l'urne. Dans cette circonscription, Claude Goasguen avait été élu dès le premier tour en 2007. 

    (Capture ITélé) 

    >> A Hénin-Beaumont, Marine Le Pen vote

    La disposition du bureau de vote a changé, Marine Le Pen cherche les bulletins. Mais la patronne du FN a fini par les trouver et a bien voté à Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais. 

    Selon les derniers sondages, Marine Le Pen devancerait ses adversaires du Front de gauche et du PS au premier tour mais serait battue au second. 

    (Capture BFM TV) 

    >> Ségolène Royal a voté à La Rochelle 

    Ségolène Royal a voté dans la première circonscription de Charente-Maritime. Elle y affrontement notamment Olivier Falorni pour un duel fratricide entre socialistes.

    En difficulté, l'ancienne candidate à l'élection présidentielle ? Pas vraiment, selon un dernier sondage  Ifop pour Sud Ouest. Au premier tour, avec 36% des intentions de vote face à l'ex-patron PS de la Charente-Maritime Olivier Falorni (22%), la présidente de la région Poitou Charentes améliore son score de trois points par rapport au précédent sondage.

    (Capture BFM TV) 

    >> Les ministres votent 

    Laurent Fabius, Aurélie Filippetti et Pierre Moscovici ont voté dans la matinée. 

    Le ministre des Affaires étrangères, candidat dans la quatrième circonscription de Seine-Maritime, a voté à Grand-Quevilly, dans la banlieue de Rouen. La ministre de la Culture a glissé son bulletin dans la 1e circonscription de Moselle et le ministre de l'Economie et des Finances s'est lui rendu dans la quatrième circonscription du Doubs, où il est candidat.

    >> François Hollande a voté à Tulle

    François Hollande a voté pour la première fois en tant que président de la République. Comme à son habitude, il glissé un bulletin dans l'urne à Tulle.

    Contrairement à l'élection présidentielle, il a voté seul, sans sa compagne Valérie Trierweiler. Le président de la République devrait regagner Paris dans la journée en voiture. 

    (Capture BFM TV)

    >> Problème de bulletins de vote à Paris  

    Le Parisien rapporte un problème de bulletins de vote dans la 2e circonscription de Paris. Deux candidats n'auraient pas eu la possibilité d'imprimer leurs bulletins, L'un d'entre eux a même invité les électeurs à imprimer leur bulletin après l'avoir téléchargé sur internet. 

    >> Jean-Luc Mélenchon ne votera pas à Hénin-Beaumont 

    Jean-Luc Mélenchon est l'une des figures de ce vote. Le candidat du Front de gauche affronte à Hénin-Beaumont Marine Le Pen dans une élection très médiatique. Mais le tribun de gauche est inscrit sur les listes électorales à Paris et ne votera pas dans la circonscription dans laquelle il se présente.

    >> Marie-Arlette Carlotti, ministre matinale 

    La première ministre à se déplacer et aussi celle pour qui cela pourrait être compliqué. Ministre déléguée aux handicapés et candidate aux législatives, Marie-Arlette Carlotti affronte à Marseille Renaud Muselier. Les derniers sondages donnent la ministre vainqueur, d'une courte tête. 

     (Capture BFM TV)

    >> François Bayrou, le bon élève

    Comme souvent, le bon élève, c'est François Bayrou. Il est le premier des personnalités à avoir glissé son bulletin dans l'urne. Le président du Modem a voté à Pau, dans son bureau de vote de la 2ème circonscription, où il est élu depuis 1986. Mais cette fois, l'ancien candidat à l'élection présidentielle est en danger : face à lui, une candidate du Parti socialiste et un autre de l'UMP pourraient lui barrer la route. 

    A lire : François Bayrou en difficulté dans les sondages

    <img src="http://i.imgur.com/83mby.jpg" alt="" width="450" />

    (Capture BFM TV)

    >> Chut, la campagne est finie ! 

    Officiellement, la campagne du premier tour des élections législatives est terminée. Samedi, à la veille du vote, c'est une journée sans tract, sans internet et sans sondage. 

    A lire : Plus de propagande, le Lab revient pour vous sur cette journée de silence obligatoire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus