Sur les réseaux sociaux, Nicolas Sarkozy attire, François Hollande mobilise

Publié à 09h07, le 02 mai 2012 , Modifié à 09h07, le 02 mai 2012

Sur les réseaux sociaux, Nicolas Sarkozy attire, François Hollande mobilise

Le Labomètre, épisode 10. Chaque mercredi, nous publions les résultats d’une analyse permettant de mesurer l’activité des candidats à la présidentielle sur Twitter et Facebook, en collaboration avec l’agence tequilarapido et son outil Superviz.in. Notre ambition : vous proposer une vision détaillée de l'empreinte numérique des prétendants à l’Elysée sur les réseaux sociaux.

A l’occasion de l’entre-deux tour, le Labomètre se concentre sur deux candidats finalistes à l’élection présidentielle.

Nicolas Sarkozy prend la tête de notre Labomètre Facebook. le candidat socialiste, François Hollande, occupe logiquement la seconde position.

  1. Nicolas Sarkozy prend la tête sur Facebook

    Cette semaine, on relèvera que les deux candidats ne performent pas de la
    même manière.

    De son côté, le candidat de l’UMP prend la tête de notre Labomètre grâce à une performance quantitative. Le président sortant fait mieux que la semaine précédente notamment en augmentant son audience de 1,6% soit 9 845 nouveaux fans. Même constat pour le rythme de publications. Avec 201 statuts publiés contre 186 la semaine dernière, le ratio publication / acquisition de Nicolas Sarkozy est en nette augmentation puisqu’il recrute 49 fans par message publié sur Facebook. A titre de comparaison, il recrutait 32 nouveaux fans / messages, lors de notre dernier Labomètre.

    Mais cette « vague » de nouveaux fans ne se transforme pas en mobilisation pour le candidat. On constate l’effet inverse dans la communauté de François Hollande. Même si celle-ci n’augmente, elle est nettement plus engagée que celle de Nicolas Sarkozy.

    Le candidat du Parti Socialiste réalise un effet un taux d’engagement moyende 3,30% avec un pic à 10,71% sur cette publication.

    Un niveau de mobilisation supérieurà celui de son concurrent qui réalise quant à lui un taux d’engagement moyen de 0,85%.

    Il est important de relever qu’un taux d’engagement élevé est plus aisé à obtenir avec une communauté moins grande ce qui est le cas de François Hollande qui compte 104 090 fans alors que Nicolas Sarkozy en totalise 617 704 sur sa page Facebook.

  2. Nicolas Sarkozy domine sur Twitter

    Le candidat du l’UMP conserve la 1ère place de notre Labomètre Twitter. François Hollande se positionne à la deuxième place, au même niveau que la semaine précédente.

    Nicolas Sarkozy performe sur deux critères par rapport à François Hollande : le nombre de messages qui lui sont adressés et la croissance de la communauté.

    Ce volume de messages à destination du candidat de l’UMP s’élève à 62 920 mentions. Un chiffre en augmentation de 31% par rapport à la semaine dernière. Sur ce même critère, François Hollande réalise une meilleure performance que la semaine dernière avec 45 196 mentions ( 45%) mais cela reste insuffisant pour gagner la bataille de visibilité.

    Du côté de la croissance de la communauté, Nicolas Sarkozy dépasse une nouvelle fois le candidat socialiste en voyant son nombre de followers augmenter de 10% avec 17 625 nouveaux followers contre 15 586 pour François Hollande. Le candidat socialiste reste celui qui a la plus grande communauté sur Twitter avec 261 607 suiveurs (contre 191 173 pour Nicolas Sarkozy).

    Ces mouvements sont le résultat logique d’une actualité politique recentrée sur les deux candidats issus du 1er tour.

  3. L'étude complète

  4. Méthodologie

    Échantillon
     
    Ensemble des espaces de prises de paroles officiels sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) des candidats à l'élection présidentielle française. Sont analysées les fan pages et les comptes Twitter officiels des personnalités politiques ci-après : Nathalie Arthaud (LO), François Bayrou (MODEM), Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République), François Hollande (PS), Eva Joly (EELV), Marine Le Pen (FN), Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche), Philippe Poutou (NPA), Nicolas Sarkozy (UMP), Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès).
     
    Mode de recueil & méthodologie
     
    Automatique grâce à l'outil Superviz.in via les API de Facebook & Twitter et
    manuel via une équipe d’analyste au sein de l’agence tequilarapido. L'analyse qualitative est ensuite réalisée par un social media manager. Les classements sur chacune des plateformes sont déterminés à partir de la performance des candidats sur la période d'analyse à partir de 3 indicateurs de mesure:
    Facebook : Acquisition de fans, Engagement moyen des audiences sur les publications, Acquisition de fans par publication.
    Twitter : Acquisition de followers, nombre de mentions du compte du candidat, Acquisition de followers par publication.
     
    Période d'analyse
     
    23 avril au 30 avril 2012 soit une période consécutive de 7 jours.

  5. Les labomètres précédents

    Labomètre 9 : La gauche au plus haut sur Facebook
    Labomètre 8 : Poutou, nouveau chouchou des réseaux sociaux
    Labomètre 7 : 7e semaine consécutive de domination du net pour Mélenchon.
    Labomètre 6 : Mélenchon, grand champion du net.
    Labomètre 5 : Toulouse : pas de trêve sur les réseaux sociaux.
    Labomètre 4 : Sarkozy prend la tête sur Twitter.
    Labomètre 3 : Hollande prend la première place sur Twitter.
    Labomètre 2 : la mobilisation s'essouffle.
    Labomètre 1 : Mélenchon profite du débat face à Le Pen.

Du rab sur le Lab

PlusPlus