Martine Aubry en a "ras-le-bol" d’Emmanuel Macron

Publié à 12h37, le 23 septembre 2015 , Modifié à 13h33, le 23 septembre 2015

Martine Aubry en a "ras-le-bol" d’Emmanuel Macron

TROP C'EST TROP - La dernière sortie d’Emmanuel Macron sur les fonctionnaires, après avoir tancé les 35 heures, n’a pas irrité que les députés socialistes et ce qui se situe à la gauche du Parti socialiste. Martine Aubry, depuis Lille, a également pesté contre les saillies iconoclastes du ministre de l’Economie (au point d'avoir été invité par l'opposition à prendre sa carte à l'UDI ou chez Les Républicains).

Lors d’une conférence de presse de rentrée, ce mercredi 23 septembre, dans son fief lillois, l’ancienne ministre du Travail n’a pas mâché ses mots à l’encontre d’Emmanuel Macron, comme le rapportent plusieurs journalistes sur Twitter. Ainsi a-t-elle lâché :

"

Macron ? Ras-le-bol ! Ras-le-bol ! Je supporte de moins en moins cette arrogance, et cette ignorance !

"

Et d’ajouter en forme d'avertissement en direction du successeur d'Arnaud Montebourg :

"

Qu’il s’occupe de son ministère. Il faut qu'il mette toute son énergie à accélérer la croissance et l'emploi

"

Est-ce à dire que Martine Aubry ne serait pas "une vraie socialiste" à en croire Bruno Le Roux, puisqu’un "vrai socialiste" serait celui qui défend Emmanuel Macron ?

Opposée au travail dominical, contre lequel elle avait pris la plume, Martine Aubry demande régulièrement une réorientation de la politique économique du gouvernement, pourtant symbolisée par Manuel Valls et la nomination d'Emmanuel Macron à Bercy. Avec un sens du timing certain, la maire de Lille avait court-circuité avec malice la présentation de la "loi Macron" par le Premier ministre et la majorité. 

[EDIT] 13h18 

Interrogé lors du point presse à la sortie du Conseil des ministres sur ces propos, Stéphane Le Foll n'a pas souhaité commenter. Le porte-parole du gouvernement a évacué :

 

"

Je laisserai à Martine Aubry la responsabilité de ce qu'elle a dit. Je ne fais pas de commentaires.(...) Dans un gouvernement, toutes les expressions doivent être maîtrisées à l'aune de l'intérêt et des choix collectifs qui sont faits. Cela doit rester la règle.

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Emmanuel Macron estime que le statut de la fonction publique n'est "plus adéquat"

Statut de la fonction publique : Hollande profite d'une remise de décoration à un fonctionnaire pour recadrer Macron

Macron sur la polémique fonction publique : "On nage en plein délire"

Pour Bruno Le Roux, un "vrai socialiste" est celui qui défend Emmanuel Macron

Du rab sur le Lab

PlusPlus